×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Solaire: Noor Midelt prend forme

    Par Safall FALL | Edition N°:4950 Le 31/01/2017 | Partager

    Le complexe solaire «Noor Midelt» progresse à petits pas. La Moroccan agency for sustainable energy (Masen) vient de lancer le projet de réalisation des infrastructures télécoms du complexe énergétique solaire Noor de Midelt et au suivi des travaux. Ce marché vient après celui portant sur la réalisation des études d’infrastructure de sûreté mises en concurrence il y a un peu plus de quinze jours.  Ces travaux sont des préalables au développement de l’outil de production du complexe en tant que tel.
    La première phase du complexe devrait en effet intégrer une ou plusieurs centrales de technologie hybride, combinant CSP (thermo-solaire) et PV (photovoltaïque), d’une puissance installée qui devrait tourner autour de 400 MW par centrale, sur une superficie globale de 3.000 hectares. 

    Il est aussi prévu que les projets Noor Midelt soient déployés sous le schéma IPP (production indépendante d’électricité) dont les développeurs seront sélectionnés à travers un appel d'offres international. L’étape de pré-qualification des candidats à la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance de ces centrales, est déjà lancée. Parmi les bailleurs de fonds, on devrait retrouver les mêmes. La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque européenne d’investissement (BEI), se sont déjà mises d’accord avec l’Etat marocain sur le principe d’un concours au financement du projet. Le coût global du programme est estimé à un peu plus de 2 milliards de dollars (20 milliards de DH), dont près de 500 millions devraient provenir de ces deux institutions financières internationales. Noor Midelt viendra, à terme, compléter l’offre des centrales solaires concédées jusque-là au groupe saoudien Acwa Power.

    La multinationale s’est en effet récemment adjugé la dernière tranche du programme Noor Ouarzazate (Noor IV), d’une capacité de 70 MW en technologie photovoltaïque. Le même contrat porte aussi sur le développement  d’un lot de 170 MW, dont 100 MW répartis entre Noor Laâyoune et Noor Boujdour. L’objectif est d’installer une capacité additionnelle solaire de 4.560 MW de source solaire, sur les 10 GW renouvelables à cumuler à l’horizon 2030.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc