×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
Régions

Le Souss toujours en guerre contre le sanglier

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:4946 Le 25/01/2017 | Partager
165 battues prévues durant la saison de chasse 2016/2017
Baisse concrète suite à la mise en œuvre du programme de régulation
souss_sangliers_046.jpg

La région Souss Massa est l’une des zones les plus touchées par la surpopulation du sanglier. Une problématique écologique due aux fluctuations du climat (Ph.FN)

Souss Massa est l’une des régions les plus touchées par la surpopulation du sanglier. Cette problématique écologique traduit un aspect très apparent de la rupture des équilibres écologiques au niveau des écosystèmes caractérisant cette zone. Et qui est la résultante des fluctuations remarquables du climat. Pour la saison de chasse 2016/2017, 165 battues sont prévues dans la région dont 60 déjà réalisées. Résultat, 400 sangliers abattus au niveau de 123 points noirs. Sachant que le bilan annuel sera évalué à la fin de la saison après la période estivale. Il faut préciser que cette action rentre dans le cadre de la stratégie nationale mise en place par le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD).

Et qui vise la maîtrise de la dynamique des populations du sanglier dans les différents habitats et biotopes. Avec pour optique d’adopter une démarche anticipative respectant les règles usuelles de la préservation de la biodiversité. Ces programmes annuels prévisionnels de régulation ont été arrêtés en étroite concertation avec les acteurs concernés. Au niveau de la région Souss Massa, cette stratégie a donné ses fruits, nous indique-t-on du côté de la Direction régionale des eaux et forêts et de lutte contre la désertification (DREFLCD). En effet, les effectifs du sanglier ont connu une nette baisse essentiellement dans les points noirs reconnus.

Depuis 2012, le bilan global  est très satisfaisant sur le plan de l’exécution des programmes prévisionnels, avec un cumul de 941 battues organisées et 6.480 sangliers abattus. Il faut rappeler que la DREFLCD du sud-ouest a élaboré un programme dédié au renforcement des capacités en matière de l’organisation et la gestion des battues, au profit du personnel technique. Et ce, dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat signée avec l’Agence de développement des zones oasiennes et de l’arganeraie (ANDZOA), la Chambre régionale de l’agriculture du Souss Massa et la Fédération royale marocaine de la chasse. Par ailleurs, une étude relative à l’évaluation des programmes de régulation des effectifs du sanglier et à la définition d’une cartographie des points noirs est en cours de réalisation.
De notre correspondante, Fatiha NAKHLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc