×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:4925 Le 27/12/2016 | Partager
    delta_loyd_025.jpg

    ■ Assurance: NN Group rachète Delta Lloyd
    NN Group est décidé à mettre la main sur Delta Lloyd. Le premier assureur néerlandais par la capitalisation a relevé de 1,9% son offre pour le rachat de son compatriote Delta Lloyd. D’ailleurs, il vient d’avoir le soutien du conseil de Delta Lloyd avec sa proposition à quelque 2,5 milliards d'euros. Delta Lloyd, qui avait rejeté une première offre à 5,30 euros par action, insuffisante, a accepté la nouvelle offre qui valorise le groupe à 5,40 euros par action.

     

    ksa_aramco_025.jpg

    ■ L’Arabie va se désengager de Aramco
    L’Etat saoudien va entamer son désengagement d’Aramco. Il envisage de vendre en dix ans 49% des parts de son géant pétrolier. Cela va commencer par une introduction en Bourse en  2018. Le fruit de cette opération sera investi «localement et à l'étranger» par le Fonds public d'investissements du royaume. Cette cession intervient dans un contexte où l’Arabie saoudite est sous pression de la baisse des prix du pétrole. D’ailleurs, l’IPO d’Aramco fait partie d'un plan de restructuration de l’économie saoudienne qui est trop dépendante de l'or noir.

     

    ■ Engie cède sa centrale polonaise  
    Engie a décidé de vendre à la Pologne sa centrale à charbon de Polaniec, dans le sud du pays, pour 250 millions d'euros. L'énergéticien français a signé un accord avec Enea, fournisseur d'énergie détenu par l'Etat polonais, portant sur l'acquisition de 100% de ses parts dans Engie Energia Polska, propriétaire de la centrale de Polaniec. Cette centrale est un des sites de production d'électricité les plus efficaces de Pologne. Elle est constituée de sept unités charbon et d'une unité biomasse, d'une capacité brute totale de 1,9 gigawatt.

    ■ France: Baisse de la dette publique
    Au troisième trimestre, la dette publique s'est établie à 2.160,4 milliards d'euros, en baisse de 10,3 milliards par rapport au trimestre précédent, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).  Rapportée à la richesse nationale, cette dette de l'ensemble des administrations publiques, mesurée selon les critères de Maastricht, atteint 97,6% du PIB, contre 98,4% à la fin du deuxième trimestre de l'année. Le ratio de la dette au troisième trimestre reste toutefois supérieur à l'objectif affiché par le gouvernement français pour l'ensemble de 2016. Selon Bercy, la dette publique devrait en effet atteindre 96,1% du PIB cette année, comme l'an dernier, et se stabiliser l'an prochain à 96%.

    ■ La zone euro prête à débloquer l'accord sur la dette grecque
    Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a indiqué que la Grèce avait levé les doutes sur sa détermination à engager des réformes pour réduire sa dette, ce qui ouvre la voie à son allègement. Les responsables de la zone euro décideront officiellement, lors d'une réunion en janvier, s’ils appliqueront le léger toilettage accordé début décembre, des mesures dites «de court terme». Car elles pouvaient être prises rapidement. La zone euro avait suspendu, le 14 décembre 2016, à la demande de l'Allemagne, les mesures d'allègement de la dette grecque qui avaient été accordées à Athènes le 5 décembre en échange de réformes. Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, avait en effet annoncé de nouvelles mesures sociales, sur les petites retraites et la hausse de la TVA.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc