×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Abdellatif Zine, l’un des derniers géants

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:4922 Le 22/12/2016 | Partager
    Le créateur du «trans’art» décédé mardi
    Il laisse une œuvre riche et inégalée
    abdellatif_zine_022.jpg

    Abdellatif Zine est le créateur du concept «trans’art», une rencontre entre chants, danse et musique gnawa et la peinture (Ph. BA)

    Célébration de rituels, séances de hammam, danses traditionnelles… des scènes puisées dans le folklore marocain qui ont fait la marque de fabrique de l’artiste peintre Abdellatif Zine, décédé mardi 20 décembre à l’âge de 76 ans.
    Un art figuratif assumé qui donne à voir des instants de vie avec des personnages tout en nuances, à peine esquissés, dans un jeu de couleurs vives. «Une figuration expressive», disait l’artiste pour définir son art: «Des œuvres faites de touches successives, relatant l’anecdotique du quotidien marocain, le tout en mouvement, c’est ce qui caractérise mon approche picturale».
    En réalité l’œuvre de l’artiste est plutôt inclassable et déroutante, tant il n’a cessé d’explorer des correspondances avec d’autres formes d’expression artistique. C’est dans la musique gnaoui que l’artiste a trouvé sa plus grande inspiration. Fasciné par le tempo répétitif menant à la transe et l’extase corporelle des musiciens, Abdellatif Zine a imaginé une «transmission» de cet univers fantasmagorique sur la toile. Un concept «trans’art», né en 1990, ou le hajhouj, les crotales et les tambours tutoient les giclures de peinture de l’artiste sur une toile géante. Une sorte de restitution de l’état d’extase des musiciens tout autant que celui de l’artiste peintre.
    Une expérience qui a d’ailleurs donné lieu à un spectacle-performance intitulé «Trans’Art, magie transe en couleurs» dont la dernière présentation publique a eu lieu le 29 octobre dernier à Casablanca. Une création contemporaine vivante où le plasticien, Abdellatif Zine, accompagné d’une troupe de Gnaouas, propose une performance où la musique, la danse et la transe des Gnaouas se mêlent à l’expression picturale fantasmagorique du plasticien.
    Une création respectant également le code couleurs avec leurs significations particulières: le blanc symbolisant le créateur, le noir la terre (roche, cristaux), le bleu le ciel et l’eau, le rouge le sang (sacrifice), le vert la nature, le jaune le soleil et la femme (procréation) ainsi que Boudarbala, l’esprit errant qui se confond avec toutes les couleurs. L’artiste explorera également d’autres formes de convergences artistiques: Art fonctionnel, Colors of Jazz, Sport Art, Tbourida’Art, entre autres.

    Passionné jusqu’au bout

    abdellatif_zine_1_022.jpg

    Abdellatif Zine était un passionné qui n’hésitait pas à sortir l’art des sentiers battus. Avec sa faconde et son franc-parler bien légendaire, Abdellatif Zine n’hésitait pas à ruer dans les brancards quand il le fallait pour défendre ses projets. Et des projets il en avait beaucoup. Natif de Marrakech en 1940, Abdellatif Zine a fait ses études à l’Ecole des beaux-arts de Casablanca de 1960 à 1962 puis à Paris à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts (1963-65). Entre-temps, il a participé à une exposition collective organisée à la galerie Charpentier: «Deux mille ans d’art au Maroc» et organisé des expositions individuelles, notamment à Tunis en 1964 et à Los Angles en 1965. L’artiste-peintre a également eu l’occasion de travailler comme critique à la radio télévision RFI, il était également expert auprès des tribunaux pour les Beaux-Arts, président fondateur de l’Association nationale des arts plastiques (ANAP) et président fondateur du Syndicat des artistes plasticiens marocains (SAPM).

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc