×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Oujda évalue ses politiques publiques

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:4916 Le 14/12/2016 | Partager
    Une première sur le plan régional
    Lancement d’un master dédié aux politiques publiques
    oujda_politqiue_publique_016.jpg

    Les bénéficiaires ont suivi des formations ciblées se rapportant au cadre institutionnel de l’évaluation des politiques publiques (Ph A.K)

    L’évaluation des politiques publiques est un chantier qui nécessite une approche participative abordée sous les angles du genre et des droits de l’homme: deux indicateurs opérationnels pour concrétiser les programmes de développement humain. En perspective, former les élus, gestionnaires, cadres municipaux et représentants de la société civile à maîtriser les outils d’évaluation de ces politiques. C’est l’objectif de la formation initiée par le Conseil régional de l’Oriental (CRO). Une telle approche nécessite la standardisation d’un model d’évaluation adaptable aux politiques de développement. C’est ce qu’a rappelé Mohammed Mrabet, vice-président du (CRO), samedi dernier, lors de la clôture d’un cycle de formation au profit de 45 bénéficiaires: 15 cadres des administrations territoriales (dont des secrétaires généraux provinciaux), 10 élus de communes, 10 cadres de la société civile et 10 doctorants.
    Cette formation répond aux préoccupations du CRO en matière d’amélioration de prestation, efficacité, efficience et cohérence des projets liés à la politique publique. «Elle répond également aux articles relatifs à la bonne gouvernance et qui encouragent la démocratie participative de la Constitution de 2011», ajoute Mrabet. C’est aussi une formation qui répond aux attentes liées à la sensibilisation et l’intégration du citoyen en matière d’évaluation des politiques publiques. Une nouvelle approche qui interpelle les collectivités locales à réviser leurs programmes de développement territorial et planifications stratégiques.
    En parallèle, deux concepts ont été développés: la gestion axée sur les résultats (GAR) et la gestion des résultats de développement (GRD). Deux processus utilisés dans la programmation des projets. Et c’est l’évaluation qui spécifiera les points forts ou faibles de tout programme de développement (rationalisation des moyens financiers, répondre aux indicateurs et objectifs préconisés).
    Les partenaires marocains et espagnols de cette coopération ont mis en place un cours interuniversitaire entre l’Université Mohamed Premier d’Oujda et l’Université de Barcelone dans le domaine de réévaluation des politiques publiques, la réalisation d’une évaluation de plans communaux de développement des municipalités de l’Oriental et l’organisation d’une présentation sous forme de séminaire adressé aux responsables politiques.
    Les participants ont par ailleurs insisté sur l’importance de lancer un master de l’évaluation des politiques publiques au niveau de l’UMP et l’Université de Barcelone. Une première au niveau national.
    De notre correspondant,
    Ali KHARROUBI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc