×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Electricité : L’ONEE veut mieux cerner la demande

    Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:4912 Le 06/12/2016 | Partager
    Un appel à manifestation d’intérêt pour élaborer un dispositif de prévision
    Une nouvelle hausse des tarifs de l’eau et de l’électricité pour janvier 2017
    electricite_onee_012.jpg

    Le plan d’équipement de l’ONEE compte plusieurs projets dont certains seront livrés en 2017. C’est le cas de la centrale éolienne de Taza d’une puissance de 150 MW. Les projets Jbel Khalladi et Akhfennir (120 MW et 100 MW respectivement)  sont en cours de réalisation, par des opérateurs privés. Leur mise en service est prévue à la fin de cette année

    L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) veut mieux cerner la demande d’électricité en énergie et en puissance. Il vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour la sélection d’un consultant.
    Le dispositif envisagé devrait affiner les prévisions: elles seront plus détaillées par secteur d’activité, type d’usage  et par région. Ce dispositif assurerait une conduite optimale et sécurisée du système électrique en temps réel, la prise des décisions relatives à l’approvisionnement en combustibles et  la définition des programmes d’entretien des centrales. Les prévisions exhaustives des ventes d’électricité permettraient aussi à l’Office d’établir les comptes d’exploitation prévisionnels ainsi que les projections financières.
    Sur le moyen et long terme, ce dispositif accorderait plus de visibilité sur les besoins et serait donc utile à la  réalisation du programme  d’équipement. Pareil pour l’élaboration des schémas directeurs du réseau électrique.
    Pour 2016 et 2017, les prévisions des vente d’électricité s’établissent respectivement à 27,4 et 28,9 milliards de dirhams.
    L’ONEE a établi un plan quinquennal d’équipement en moyens de production. Il prévoit la réalisation d’une capacité additionnelle de 5.770 MW au cours de la période 2016-2020 dont 1.706 MW en charbon avec l’extension de la centrale de Jerada et des deux unités de 693 MW de Safi. A cela s’ajoutent 1.580 MW de puissance éolienne ( 510 MW seront réalisés dans le cadre de la loi 13-09 sur les énergies renouvelables), 1.890 MW en énergie solaire (dont 470 MW dans le cadre de la loi 13-09) et 88,5 MW en fioul avec les groupes diesel de Laâyoune et Dakhla. Le coût prévisionnel total de ce programme d’équipement est évalué à 100 milliards de dirhams dont 24 milliards sur le budget de l’ONEE et 85 milliards seraient financés par le privé dans le cadre des contrats IPP.
    L’ONEE, qui était déficitaire pendant plusieurs années, renouerait avec les bénéfices cette année. L’entreprise  prévoit un bénéfice de 1,5 milliard de dirhams et un résultat d’exploitation de 3,7 milliards de dirhams. Cette amélioration des résultats est liée à la baisse des cours du pétrole et au contrat-programme 2014-2017. Ce dernier compte notamment des revalorisations tarifaires dont les dernières sont attendues en janvier 2017.
    L’Office est également parvenu à régler le problème de butoir TVA puisqu’une reconnaissance de dette à l’égard de l’Office au titre du crédit de TVA cumulé à fin 2013 a été signée avec le ministère des Finances.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc