×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Maroc-Sénégal: Le privé accélère le partenariat

    Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:4896 Le 11/11/2016 | Partager
    Il reste à améliorer la logistique et l’accès à l’information
    Bientôt un accord commercial entre le Maroc et la Cedeao

    Synergie tous azimuts au sein du Groupement d’impulsion économique maroco-sénégalais. Mis en place en mai 2015, le GIE fait déjà preuve d’une plateforme d’échange et d’élaboration de projets de partenariat. La rencontre tenue à Dakar entre les patronats des deux pays a permis d’identifier de nombreux domaines de coopération. Et au-delà, la préparation et la conclusion de quatre conventions (voir encadré). Ce dynamisme du secteur privé des deux pays a été salué par le président Macky Sall lui-même. Selon le président du Conseil du patronat sénégalais, Baidy Agne, «la rencontre a mis en relief la qualité des relations qui unissent les deux pays et la volonté des chefs d’entreprise d’œuvrer en faveur d’un partenariat gagnant-gagnant». Même analyse de la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah-Chaqroun, pour qui «les membres du GIE sont décidés à aller de l’avant». Surtout via la multiplication des investissements, l'émergence d'acteurs économiques créateurs d'emplois et l’encouragement de l'intégration économique régionale. A ce titre, pas moins de neuf recommandations ont été émises à l’issue des travaux du groupement. Elles sont axées sur l’amélioration de la gouvernance du groupe, la mise en place d’une bourse de transport et de logistique, la convergence des normes, le développement du tourisme et la réciprocité des flux d’investissement. Le tout s’appuyant sur la promotion du capital humain et le renforcement de l’économie solidaire. Sans oublier, également, l’amélioration de l’accès à l’information financière. Et à terme, la signature d’un accord commercial entre le Maroc et la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao).
    Pour ce qui est de l’amélioration de la gouvernance du GIE, le projet passe par  une reconfiguration des groupes de travail, la création d’une cellule d’intelligence économique, et une meilleure coordination entre les acteurs publics et privés. La bourse de transport et de logistique permettra, quant à elle, d’informer sur les offres de capacité en camions et conteneurs, d’optimiser les retours à vide. L’objectif est d’optimiser les coûts du transport. Auparavant, la convergence des normes, notamment sanitaires, s’impose. Il en est de même de la levée des obstacles techniques au commerce et la reconnaissance  réciproque des laboratoires. En ce qui concerne le développement des flux touristiques et d’investissement, l’accent a été mis sur la nécessité d’ouvrir des représentations des structures de promotion du tourisme au niveau des deux pays, de créer une synergie d’offres et de créer des outils d’information au service de l’investissement privé. Pour canaliser les efforts d’une promotion multiforme, il est proposé l’organisation d’un salon annuel qui permettrait l’échange des bonnes pratiques, notamment dans les secteurs de l’économie solidaire et de l’artisanat.

    Les quatre conventions conclues

    La coopération maroco-sénégalaise vient d’être renforcée par la signature de quatre nouvelles conventions. La première porte sur le développement des flux touristiques entre les deux pays. Avec à la clé, la promotion des produits par les organismes dédiés. La 2e porte sur l’organisation d’un salon tournant de l’économie solidaire et de l’artisanat. La création au Sénégal d’un centre de compétences numériques a fait également  l’objet d’une convention. Enfin, un protocole d’accord a été conclu en vue de la création d’une joint-venture entre le groupe logistique marocain La Voie Express et la société sénégalaise Tex Courrier.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc