×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Casa Events au Club de L’Economiste
    Un nouveau planning culturel pour la ville blanche

    Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4888 Le 01/11/2016 | Partager
    Festival de Casablanca, Festival du Shopping, L’Boulevard, Jazzablanca…
    La SDL compte pérenniser plusieurs manifestations
    casa_planning_culturel_088.jpg

    Le Grand théâtre de Casablanca devrait être livré en 2017, en revanche aucune décision n’a été prise quant à son animation (Ph.F. Al Nasser)

    Mis à part quelques rendez-vous élitistes, les casablancais manquent cruellement d’évènements culturels, L’Boulevard ayant été annulé et le Festival de Casablanca ne se remettant sur les rails qu’en juillet 2017. «Ce qui nous manque aujourd’hui c’est de pouvoir offrir aux casablancais des évènements ouverts à tous», explique Mohamed Jouahri, DG de Casa Events et Animation. Afin de remédier à cela, la SDL a voulu partager la marque de la ville avec ses habitants et donner le ton d’une année à venir, riche en manifestations. Ainsi, a eu lieu l’évènement «Casa en fête» qui s’est tenu du 25 au 30 octobre, proposant des concerts, des expositions, des feux d’artifices pour se terminer avec le marathon de Casablanca. La manifestation phare de la capitale économique, très attendue par le public, est le Festival de Casablanca. Le nouveau concept de cet évènement qui existait déjà il y a quelques années a été arrêté, selon Jouahri, et il ne sera pas uniquement musical. Autres précisions, il s’étalera sur tout le territoire casablancais et bénéficiera d’un budget de 20 millions de DH (dont 8 millions en sponsoring). Quant à la partie production, elle fera l’objet d’un appel d’offres. Parmi les évènements qu’organise déjà Casa Events et Animation, figure la Fête de la musique qui se veut une manifestation qui s’étend sur 1 semaine au-delà du 21 juin. La Fête de la jeunesse est également célébrée par la SDL, l’occasion de faire la promotion de la musique classique avec des concerts proposés par l’Orchestre symphonique royal (OSR).
    Par ailleurs, Casa Events et Animation investit également dans un programme de proximité avec une dimension culturelle et une autre sportive. «Aujourd’hui nous venons avec plus d’une vingtaine de projets de proximité», note Jouahri. Dans un autre registre, la SDL organise en décembre le premier Festival du Shopping «à l’instar de Dubaï». Tous les opérateurs répondant à un cahier de charges sont invités à y participer, et cela englobera tous les quartiers commerçants. Pour ce qui est du grand théâtre, il sera livré en septembre 2017.  En revanche, il n’y a aucune décision de prise quant à son animation.
    La marque territoriale utilise d’autres outils comme le «Casa Mag». Ce vecteur de communication qui en est à son 7e numéro est tiré à 10.000 exemplaires, dont 70% sont distribués gratuitement et 30% vendus en kiosque à 5DH.
    Parmi les chantiers de 2017, la SDL compte pérenniser les évènements amorcés en 2016, notamment le Jazzablanca, la Fête de la musique et L’Boulevard sans oublier les programmes de proximité.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc