×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 136.076 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 167.718 articles (chiffres relevés le 24/5 sur google analytics)
eleconomiste
Entreprises

Salon Photovoltaïca
Les organisateurs se frottent les mains

Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4839 Le 19/08/2016 | Partager
Le contexte de la COP22 promet plein d’opportunités
100 exposants et 6.000 visiteurs attendus

Les panneaux photovoltaïques s’apprêtent à capter de nouveau l’intérêt des opérateurs de l’énergie solaire. Après le franc succès rencontré lors de la première édition, le salon Photovoltaica donne rendez-vous les 7, 8 et 9 septembre prochains pour une 2e édition à Casablanca. L’événement bénéficiera d’une visibilité accrue auprès des bureaux d’études, architectes, promoteurs et autres professionnels du BTP. Près de 6.000 visiteurs sont attendus cette année à cette grand-messe. Il va sans dire qu’à la veille de la COP22, le contexte est plutôt propice au business et aux opportunités d’affaires dans les énergies renouvelables. L’évènement compte accueillir un large éventail de professionnels qui présenteront les dernières solutions et technologies du secteur des EnR. «Plus de 100 exposants seront présents au salon avec une présence marquée de groupes de renom», confirme une source auprès du comité d’organisation.

Des marchés à prendre

En effet, parmi la panoplie d’opérateurs présents, figurent l’Espagnol Abengoa Solar, l’Américain SunPower, ou encore des Allemands ainsi que le Chinois Yingli. En marge de l’exposition, des intervenants de référence échangeront autour de 3 thématiques majeures: l’intégration du photovoltaïque aux réseaux électriques, le potentiel et défis du PV en Afrique ou encore le modèle de financement de projets solaires. Une liste de personnalités remarquables qui compte entre autres le président de la COP22 Salaheddine Mezouar, Mustapha Bakkoury, directeur général de MASEN et Albert Mallet, président du forum de Paris… L’événement ne fait pas l’impasse sur la composante institutionnelle. Il est organisé sous l’égide du ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement (MEMEE), la Société d’investissements énergétiques (SIE) en partenariat avec l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN)…
Si au niveau national le salon sera suivi de très près par les professionnels, l’enjeu est bien plus important pour les multinationales. Pour de nombreux fabricants, le Maroc constitue à la fois un partenaire et une étape clé pour accéder au marché africain à très fort potentiel. L’objectif annoncé est de décentraliser l’énergie en vue d’alimenter les zones enclavées en énergie. Certes, le potentiel des 54 pays africains ne dépasse pas aujourd’hui celui d’un pays émergent tel que le Brésil, mais la plupart de ces pays réalisent une croissance annuelle supérieure à 5% et affichent d’importants besoins en matière d’électrification. Pour le Maroc, «l’enjeu est de promouvoir le photovoltaïque sur l’ensemble du territoire national et en Afrique dans le cadre de la coopération sud-sud». Le salon vise également à favoriser des opportunités  entre les entreprises marocaines et étrangères pour travailler conjointement ou via des joint-ventures sur le marché africain.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc