×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Près de 4 milliards de DH pour voiries et stationnement

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4816 Le 19/07/2016 | Partager
    Le plan de développement a dédié 27 milliards à la mobilité
    L’état d’avancement projet par projet

    Le volet mobilité et déplacements cumule les déficits. C’est de loin l’un des plus défaillants à la métropole. D’ailleurs, sur les 33,6 milliards de DH consacrés au PDGC 2015-2020, ce chantier s’accapare, à lui seul, 27 milliards de DH. Aujourd’hui, plusieurs projets liés accélèrent la cadence pour être au rendez-vous d’ici 2020. Certains seront même livrés avant cette échéance. Voici un tour d’horizon des plus gros chantiers actuellement engagés sur Casablanca, avec le taux d’avancement projet par projet. 

    parking_4816.jpg
     

    Parking: Un millier de places au centre-ville

    Arriver à trouver une place de parking au centre-ville relève du miracle aujourd’hui. Le démarrage de la 1re ligne du tram n’a pas arrangé les choses. La transformation du bd Mohammed V en rue piétonne et la condamnation de plusieurs ruelles tout autour ont aussi considérablement réduit les options pour les automobilistes à la recherche d’un créneau pour stationner dans la zone. Le problème se posera avec plus d’acuité à l’ouverture du Grand Théâtre (qui a aussi occasionné la fermeture de la rue Abderrahmane Sahraoui). En effet, les spectateurs qui vont converger par centaines, voire par milliers (lors des festivals ou spectacles en plein air) devront pouvoir stationner à proximité. Pour y remédier, Casa-Aménagement mène aujourd’hui deux projets de parkings souterrains dont la capacité globale avoisine les 930 places. Ils ouvriront leurs portes parallèlement à l’inauguration du Grand Théâtre, prévue en septembre 2017. «Le parking Rachidi vise à absorber la réduction considérable de stationnement  en surface générée par le réaménagement du parc de la Ligue arabe et la fermetures des rues avoisinantes», explique une source au niveau de la SDL. L’enveloppe globale consacrée au projet est de l’ordre de 130 millions de DH, dont la moitié est versée par la DGCL (65 millions de DH), le reste par la CUC.
    C’est la SDL Casa-Aménagement qui assure la maîtrise d’ouvrage déléguée. Ce marché a été attribué au groupement Betom/Majida Maurady/Jean-François Golhen. TGCC prend en charge les travaux tous corps d’état et «Qualiconsult Construction Maroc» assure le volet contrôle. Le parking sera livré au 2e semestre 2017. 
    Pour sa part, le parking souterrain de la place Mohammed V (en face du tribunal et de la wilaya) aura une capacité de 180 places. Il s’agit du projet le plus avancé puisque la fin des travaux est programmée pour mai 2017. Son budget est intégré dans le cadre de l’aménagement de la place située en face du Grand Théâtre. 
    «Il est prévu notamment d’aménager une grande place piétonne à l’instar des grandes places internationales»,  explique un chef de projet à Casa-Aménagement.
    La place abritera deux fontaines: une sèche côté ouest  (en face du théâtre) et une fontaine avec bassin côté est (en face du tribunal). Lors des concerts en plein air, la place pourrait accueillir jusqu’à 35.000 personnes. 

    tremie_4816.jpg
     

    600 millions de DH pour la plus longue trémie

    Avec ses 2 km en voie souterraine, la trémie des Almohades promet  d’être la plus longue de Casablanca. Le tracé de la trémie se situe en plein centre-ville sur une zone appelée à connaître un trafic de plus en plus important, notamment avec la Marina, les projets Wessal, l’ancienne médina, le quartier Casa-Port, le terminal de croisière, le port…
    La trémie va relier les boulevards Almohades, Sidi Mohamed Ben Abdellah et Zaid ou Ahmed. Ces deux artères sont parmi les  axes  stratégiques  les  plus  importants  de  la  métropole,  et  font  partie  de  la  route côtière  qui  dessert  la  corniche  de  Casablanca. 
    Le projet consiste en la construction d’une trémie dénivelant tous les carrefours le long des boulevards Almohades, Sidi Mohamed Ben Abdellah, Zaid ou Ahmed et débouchant sur l’avenue des FAR après carrefour Zellaqa. Le tracé totalise 2.270 m de longueur, dont 1.890 mètres en souterrain. Son budget est de l’ordre de 600 millions de DH. Il sera réparti entre l’Intérieur (50 millions de DH), la commune (60 millions), la CGI, en direct ou à travers sa filiale Al Manar (240 millions) et Wessal Capital Asset Management (250 millions). Le lancement des travaux de déviation des réseaux  est programmé pour ce mois-ci. Les appels d’offres pour les marchés des équipements et ceux des voiries seront lancés respectivement en septembre et octobre prochains. 
    Date de livraison: août 2018.

    voirie_4816.jpg
     

    Voiries: il va falloir patienter jusqu’en 2020!

    Il s’agit de l’un des plus gros et complexes projets en cours. En effet, plus de 3 milliards sont consacrés pour donner un coup de lifting aux grandes artères de la métropole. 
    L’objectif du projet est la construction, la mise à niveau et le réaménagement des chaussées, trottoirs et squares des voiries de la ville. Le budget alloué à cette opération, qui s’étend jusqu’à fin 2020, est en majorité (2,7 milliards de DH) financé par la DGCL (Direction générale des collectivités locales). Le reste étant  pris en charge par la commune urbaine de Casablanca (405 millions de DH). Outre le réaménagement et la construction des chaussées, trottoirs et voies piétonnes, il est prévu également de mettre  à niveau l’assainissement pluvial, l’éclairage public, le mobilier urbain, la signalisation, ainsi que l’aménagement paysager des voies et des squares.
    La 1re tranche, dont les travaux ont démarré en janvier 2016, est déjà engagée au niveau de plusieurs boulevards et artères de la métropole, dont boulevard Abdelhadi Boutaleb, Abdelkarim Khattabi et boulevard d’Anfa (3e tranche), avenues des FAR/Pasteur, boulevard Mly Ismail, Mly Slimane …

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc