Entreprises

Green & Social bonds: Détails de la 1re opération d’Al Omrane

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5397 Le 23/11/2018 | Partager
Emission d’obligations vertes d’un montant de 1 milliard de DH
D’une maturité de 10 ans, l’opération sera clôturée le 23 novembre
Al Omrane veut se positionner en tant qu’émetteur régulier sur le marché financier
green-social-bonds-al-omrane-097.jpg

Sur le montant global de l’émission obligataire, à savoir 1 milliard de DH, 500 millions seront alloués au refinancement de projets à fort impact social et environnemental (Ph. Bziouat)

Comme nous l’avons annoncé en mars dernier, le groupe Al Omrane se tourne vers le marché financier local pour lever des fonds. Après le feu vert donné par le Conseil de surveillance, le groupe a procédé à l’émission d’obligations vertes d’un montant de 1 milliard de DH. Cet emprunt obligataire est d’une maturité de 10 ans. Il est remboursable par amortissement constant.

La souscription est de 8,2 fois, a souligné Badr Kanouni, président du directoire du groupe, lors d’une conférence tenue mercredi dernier à Casablanca. Cette opération sera clôturée le 23 novembre. Ce montant permettra au groupe Al Omrane de soutenir son plan de développement pour un montant de 500 millions de DH. L’idée est aussi de refinancer des projets à impacts sociaux et environnementaux, pour un montant de 500 millions de DH. Cette opération est articulée autour de 4 piliers.

Il s’agit de l’évaluation et de la sélection des projets, les gestions des fonds, leur allocation, ainsi que le suivi et le reporting. Par exemple, Al Omrane compte équiper son patrimoine immobilier, de même que les nouvelles constructions en technologies permettant une réduction significative de son empreinte environnementale. C’est l’un des principaux axes de son plan de gestion environnementale et sociale.

L’opération menée par Al Omrane se distingue des autres émissions réalisées jusque-là par d’autres institutions comme Masen, la BMCE et la BP. Celles-ci avaient porté sur des green bonds. Celle réalisée par le groupe Al Omrane porte sur des green & social bonds. La dimension sociale est décisive, selon les responsables du bras immobilier de l’Etat. Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan de développement Cap2020.

«C’était plus facile de s’adresser aux banques, mais nous avons souhaité aller vers le marché financier. Surtout que nous avons franchi plusieurs étapes qui nous permettaient d’y aller», selon la direction du groupe. «Depuis 2016, nous avons atteint la maturité nécessaire pour aller sur le marché financier», est-il indiqué.

Le management du groupe a mis l’accent sur l’engouement des investisseurs. La demande a atteint un niveau de 8,2 milliards de DH. Il s’agit notamment d’investisseurs institutionnels, dont les OPCVM (58%), les établissements de crédit (15%), ainsi que les compagnies d’assurances et organismes de retraite (27%). Il s’agit de l’un des objectifs fixés par le groupe Al Omrane pour cette opération.

L’idée est «d’optimiser le coût de l’endettement en s’ouvrant à une nouvelle catégorie d’investisseurs institutionnels». Il s’agit également de «se positionner en tant qu’émetteur régulier sur le marché financier». Cette émission obligataire permettra aussi de «limiter l’exposition du groupe au risque de change, en rééquilibrant la part des financements en devises auprès des bailleurs de fonds internationaux».

S’y ajoute «le soutien du programme d’investissement en renforçant des projets d’efficacité énergétique et d’autres à fort impact social». Cette orientation s’inscrit dans le cadre du plan de développement du groupe baptisé Cap2020. A deux ans de son échéance, l’exécution est en avance par rapport aux prévisions. Le management du groupe fait état d’un taux de réalisation de 87%.

Projets

La levée de fonds sur le marché financier permettra au groupe Al Omrane de renforcer ses investissements, prévus dans le cadre de son plan de développement. Pour la période 2019-2021, Al Omrane compte investir 17,9 milliards de DH. Cette enveloppe est destinée à «la concrétisation des stratégies nationales, notamment en matière d’éradication des bidonvilles et des programmes de logements économiques et sociaux». Pour l’année en cours, le programme d’investissements prévoit un budget de 5,3 milliards de DH. Le chiffre d’affaires prévisionnel s’élève à 5,1 milliards.

Investissements prévisionnels (En milliards de DH)

  • 2017: 5,22
  • 2018: 5,3
  • 2019: 5,8
  • 2020: 6,3

 

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc