Entreprises

Bâtiment: La relance du BTP pour bientôt?

Par Nadia DREF | Edition N°:5397 Le 23/11/2018 | Partager
De nombreux signaux confortent les opérateurs
Réunis au SIB, ils multiplient la promotion de leurs produits
Organisation de plus de 200 rencontres B to B par jour

La 17e édition du Salon international du bâtiment (SIB), qui se tient du 21 au 25 novembre, augure d’une prochaine relance du secteur du BTP. Tous les intervenants du secteur s’accordent à le dire. «Actuellement, la situation est stabilisée. Nous ne parlons plus de crise mais plutôt d’une prochaine reprise», fait valoir David Toledano, président de la Fédération des matériaux de construction.

Et d’ajouter: «Les producteurs des matériaux de construction maintiennent la réduction de leur production et misent davantage sur la qualité. Nous accompagnons actuellement des producteurs de béton qui vont réinvestir prochainement». D’autres indicateurs confortent ce constat. Il en est ainsi des stands des exposants marocains dont la plupart ont investi dans des espaces de standing pour mettre en exergue la qualité de leurs produits (matériaux nobles, baies vitrées, grande superficie…).

Aluminium, marbre, céramique, équipement… Beaucoup de corps de métier ne lésinent pas sur les moyens pour promouvoir leurs produits. Les PME ne sont pas en reste. A titre d’exemple, Atlantic Machinery Manufacturing (AMM), une PME, a déboursé 600.000 DH pour présenter sa première centrale à béton «made in Morocco».

«Nous sommes satisfaits de notre participation au SIB. Nous sommes agréablement surpris par la qualité des visiteurs professionnels et par l’intérêt porté à notre première centrale à béton fabriquée dans notre usine à Settat», confie Tarik Haddourry, co-fondateur de la société AMM. 

Même son de cloche auprès d’autres participants. «Le retour sur investissement est court, vu les contacts que nous avons eu à ce jour avec les opérateurs locaux et étrangers, surtout africains. Les marchés sont là, il faut juste savoir comment les prendre. Pour se faire un nom sur l’échiquier, la qualité est de mise», tient à préciser un exposant.

Chaque jour, plus de 200 rencontres B to B sont programmées entre les professionnels et les acteurs nationaux et étrangers, intervenant dans le domaine du bâtiment. Cette année, le SIB met la Côte d’Ivoire à l’honneur. Une forte délégation, présidée par le ministre ivoirien de l’Habitat et composée d’opérateurs publics et privés, y prend part dans le cadre de la coopération Sud-Sud. S’y ajoute une quarantaine d’acheteurs et de prospects africains invités par l’AMDIE. Ceci dans l’objectif d’élargir leurs réseaux de fournisseurs. «Ce n’est pas la grande euphorie, mais les carnets de commandes se remplissent petit à petit. Nous avons encore 3 jours devant nous», souligne un visiteur professionnel.

A travers ces échanges, la 17e édition du SIB vise à créer une plateforme professionnelle pour les acteurs de la construction. Elle a également pour objectif d’informer les professionnels et le public sur les nouveautés dans le secteur. Un riche programme scientifique est prévu. Cette année, plus de 182.000 visiteurs sont attendus.

Recadrage

Placée sous le thème «Construire pour mieux vivre ensemble», la 17e édition se tient dans un contexte particulier marqué par l’adoption d’un plan de relance du secteur de l’habitat. Présentée lors de la 2e session du Conseil national de l’habitat (CNH), cette feuille de route devra être déclinée en actions concrètes pour accompagner la mise en place d’un écosystème responsable et durable.

Le SIB se tient sur une superficie totale de 20.000 m². Plus de 660 exposants y prennent part dont plus de la moitié est issue d’une cinquantaine de pays avec une forte participation de la France, de l’Espagne, de la Turquie et de la Belgique. Au total, 281 entreprises nationales basées dans 20 villes exposent au SIB. Une forte présence est aussi relevée des sociétés opérant dans les secteurs des gros œuvres, de la menuiserie, des fermetures, du sanitaire-climatisation, informatique-services et promotion immobilière. A contrario, sont sous-représentés les secteurs de revêtement, de décoration, de matériel et outillage, d’équipement électriques, etc.

Côté réalisations, la production globale s’est appréciée de 12% au premier semestre totalisant 76.230 lots et logements dont 65.504 d’unités économiques et sociales, précise le ministère de l’Habitat. Les ventes du ciment ont fléchi de 2,7% au cours des neufs premiers mois s’établissant à 9,8 millions de tonnes.

Nadia DREF

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc