Entreprises

Aéronautique: Bientôt un écosystème composite

Par Nadia DREF | Edition N°:5235 Le 22/03/2018 | Partager
Inauguration officielle de l’usine du géant américain Hexcel
La tutelle mise sur cette locomotive pour créer une filière à forte valeur ajoutée
Elalamy table sur 42% d’intégration locale, à terme
hexcel_usine.jpg
Ce site pilote permettra de mieux coller à la demande des clients du groupe déjà implantés au Maroc: Safran, Airbus, Boeing, Bombardier, Daher… (Ph. F. Alnasser)

Le Maroc a désormais une place sur la carte mondiale de production des matériaux composites avancés. C’est l’œuvre du géant américain, Hexcel, premier producteur mondial de composites avancés pour l’aéronautique, le spatial, la défense et différents marchés industriels. Le groupe a investi près de 200 millions de DH dans sa première usine au Maroc. Un site pilote qui s’étend sur une superficie de 11.000 m² dans la zone Midparc. Une extension n’est pas à exclure compte tenu de l’engouement des principaux clients implantés au Maroc, spécialement Safran.
Deux ans après la pose de la première pierre, ce site industriel a été inauguré officiellement, mercredi 21 mars, en présence du ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie digitale, du PDG d’Hexcel et du président de la Division aéronautique du groupe pour la zone Europe/Asie Pacifique/MOA.  «L’inauguration de ce site industriel est toute particulière car l’avenir s’oriente vers les matériaux composites. Nous sommes d’ailleurs l’un des rares pays de la région à se doter d’une usine de production de ce type de produits», a déclaré le ministre Mly Hafid Elalamy. Et d’ajouter: «J’invite le management d’Hexcel à nous réunir dans les prochaines semaines pour discuter de la mise en place d’un écosystème dédié car le noyau dur est déjà là. L’enjeu est d’augmenter l’intégration locale et la création d’emplois qualifiées». La tutelle mise sur cette locomotive afin de développer davantage son activité au Maroc et fabriquer localement les nids d’abeilles au lieu de les assembler uniquement. Ce qui assurera un effet drainant pour d’autres investisseurs structurants. Actuellement l’intégration locale du secteur a atteint les 30%. La tutelle a revu à la hausse les prévisions et mise sur 42% à terme.
Dans cette nouvelle usine, Hexcel transforme les matériaux de nids d’abeilles légers en pièces usinées pour renforcer des structures, avec notamment des applications dans le domaine de l’aéronautique, plus particulièrement pour les structures d’avions, les nacelles de moteur et les pales d’hélicoptère. Le site emploie actuellement 63 personnes dont des ingénieurs, techniciens et opérateurs. D’ici 2020, l’effectif devrait augmenter à plus de 200 personnes. Opérationnelle depuis la mi-2017, l’usine a procédé à sa première livraison client fin décembre dernier.
Pour Nick Stanage, chairman d’Hexcel: «L’usine de Casablanca fait partie du programme d’investissement mondial du groupe qui entend se doter d’une chaîne d’approvisionnement mondiale robuste, diversifiée et sécurisée afin de répondre aux besoins de nos clients sur le segment de l’engineered core. Cette usine occupe une place de choix sur la voie de notre réussite et constitue le vecteur d’une croissance nouvelle auprès de nos clients de l’industrie aéronautique, au Maroc et dans le monde entier». Une bonne pêche pour le Royaume sachant qu’Hexcel est le fournisseur le plus verticalement intégré dans l’industrie des composites. Il est en mesure de contrôler les coûts, la qualité et la livraison. Même optimisme exprimé par Thierry Merlot, président de la Division aéronautique du groupe pour la zone Europe/Asie Pacifique/MOA: «L’usine de Casablanca est un projet de croissance crucial pour Hexcel. Nous sommes fiers de nous appuyer sur une main-d’œuvre qualifiée et de qualité. L’IMA a d’ailleurs joué un rôle important pour le développement des qualifications de nos employés». Et d’ajouter: «L’industrie aéronautique au Maroc a un brillant avenir. Il y aura bientôt un écosystème composite au Maroc». 
Le site industriel se situe à proximité des clients directs du groupe dont Safran Nacelles, Stelia, Daher, Bombardier, Airbus, Boeing… Les constructeurs aéronautiques font de plus en plus appel aux matériaux composites dont les nids d’abeilles usinés. Ces derniers sont très prisés car ils permettent une réduction du poids de l’avion ainsi qu’une optimisation du design, du confort, de la qualité et de la performance. Ces produits sont utilisés pour alléger les structures d’avions, d’hélicoptères, de moteurs et des nacelles.

Un mastodonte à l’américaine!

Fort de 60 ans d’expérience, Hexcel Corporation est l’un des leaders mondiaux de la fabrication de matériaux composites hautes performances (fibres de carbone, renforts, pré-imprégnés et autres systèmes matriciels renforcés en fibres, nids d’abeilles, adhésifs, produits engineered core et structures composites). Le groupe américain fabrique également des matériaux pour les énergies renouvelables et l’automobile. Il n’est pas exclu que ce groupe soit sollicité pour approvisionner les constructeurs Renault ou PSA au Maroc. Côté R&D, Hexcel investit chaque année plusieurs millions d’euros pour réaliser des avancées technologiques dans les composites. En 2017, il a réalisé un chiffre d’affaires de 1,97 milliard de dollars. Il emploie 61.000 personnes et dispose de 23 sites de production  répartis entre les Etats-Unis, l’Europe et l’Asie, en plus de l’usine du Maroc.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc