Régions

Fès-Meknès: Le Conseil régional passe aux choses sérieuses

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5230 Le 15/03/2018 | Partager
Plus de 130 millions de DH pour l’eau potable et l’électricité
Coopération décentralisée et lutte contre l’analphabétisme… au menu

Après l’achat de véhicules de transport pour le président et ses adjoints, les élèves des communes rurales, et les services sécuritaires, le Conseil régional Fès-Meknès passe aux choses sérieuses. Lors de la dernière assemblée présidée par Mohand Laenser, six points ont été débattus. Attaqué quelques jours auparavant sur l’autoroute Tanger-Rabat, Laenser portait toujours les séquelles de son agression, ce qui a permis à Mustapha Mrizek, élu du PAM, d’enchérir sur le sujet en demandant plus de sécurité sur les routes.

Toutefois, parmi les plus importantes décisions de cette session figure l’électrification rurale. Un volet pour lequel les conseillers régionaux ont voté une enveloppe de 130 millions de DH. «Ce montant financera également l’approvisionnement en eau d’une quarantaine de douars relevant de la préfecture de Meknès et des provinces de Taza, Sefrou, Boulemane et El Hajeb», explique le président du Conseil.

Concrètement, la Région financera l’électrification de six douars dans 5 communes de la province de Taza, dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales. Près de 4 millions de DH seront mobilisés pour cette opération. Pour sa part, l’alimentation de cinq douars de la commune Sidi Khiar en eau potable coûtera 4,67 millions de DH. Les élus ont également approuvé une convention relative à la réalisation de la 2e tranche de l’électrification d’un douar de la commune Dkhissa (Meknès) pour près de 7 millions de DH. Quelque 26 douars de la province de Boulemane bénéficieront de l’électrification pour une enveloppe de près de 24 millions de DH.

Pour cette même province, la Région a répondu favorablement pour le financement de projets de protection des centres et douars menacés par les inondations à hauteur de 56 millions de DH. A noter que tous ces projets font l’objet de conventions avec les communes bénéficiaires. Il en est ainsi pour la réalisation de la deuxième tranche de la route Al Mers Ouali dans la commune de Oued Ifrane, présidée par l’ancien ministre des Sports, Mohamed Ouzzine. Ce dernier étant aussi vice-président du Conseil régional, a pu arracher l’aval pour le financement du projet entièrement par la Région (6,4 millions de DH). La province d’El Hajeb n’est pas en reste. Ici, trois douars profiteront de l’électrification pour le coût de 1,68 million de DH. D’autres localités verront enfin une alimentation en eau potable. La convention relative à ce projet prévoit un investissement de plus de 28 millions de DH.

En matière de coopération internationale, le Conseil a adopté la convention de partenariat avec la région Occitanie (France). Pour rappel, Mohand Laenser et Carole Delga veulent encourager la coopération entre Fès-Meknès et l’Occitanie-Pyrénées-Méditerranée (France). Les présidents respectifs des deux régions avaient signé, samedi 21 octobre, une lettre d’intention portant sur le renforcement de leur partenariat. Leur coopération concernera les domaines de l’agriculture, l’agroalimentaire, le numérique, la préservation et la valorisation du patrimoine, l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche. L’accord entre en vigueur après son adoption lors de la session du mois de mars.

Sur un autre registre, les élus régionaux ont donné leur accord pour la convention liant la Région, le ministère de l’Intérieur, et l’ONU-Femmes, relative au respect du genre, l’égalité Homme-Femme, et l’appui de la gouvernance locale. Signalons enfin que la Région s’engage à réduire l’analphabétisme de 20% à l’horizon 2021. Elle s’associe dans ce cadre avec l’agence nationale pour la lutte contre l’analphabétisme. Le but étant de réduire la méconnaissance, encourager l’apprentissage et promouvoir l’emploi au niveau de la région. Une journée d’étude sera programmée dans ce sens. En résultera un programme régional de lutte contre l’analphabétisme.

La sécurité en priorité

fes_meknes_securite_030.jpg

A l’issue de sa dernière session, le Conseil régional a remis aux services de la police un lot de 48 motos à la préfecture de police de Fès. D’une valeur de 4,08 millions de DH, ce don s’inscrit dans le cadre d’une convention de partenariat conclue entre la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), représentée par la préfecture de police de Fès, les Conseils régional, préfectoral et communal de Fès-Meknès. Pour le doyen des présidents de régions, «cette initiative vise à aider les éléments de la préfecture de police de Fès à intervenir dans certains quartiers étroits, où il est difficile de circuler». Rappelons que la région avait également remis, il y a quelques semaines, un lot de véhicules à la préfecture de police de Fès.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc