Primary tabs

Société

Le Directeur de publication de L’Economiste du Faso décoré

Par L'Economiste | Edition N°:5180 Le 02/01/2018 | Partager
Abdoulaye Tao, désormais chevalier de l’Ordre du mérite
Une récompense pour le premier hebdomadaire économique du Burkina
leconomiste-du-faso-decoration-080.jpg

Abdoulaye Tao, Directeur de publication de L’Economiste du Faso, recevant le titre de Chevalier de l’Ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication, avec agrafe radio, télévision et presse écrite (Ph. L’Economiste du Faso)

Abdoulaye Tao, Directeur de publication de L’Economiste du Faso, premier hebdomadaire économique du Burkina, a été distingué par le Conseil supérieur de la communication (CSC). C’était le vendredi 29 décembre 2017, à Ouagadougou, où les premiers responsables du Conseil supérieur de la communication (CSC) lui ont décerné le titre de Chevalier de l’Ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication, avec agrafe radio, télévision et presse écrite.

Une distinction que le récipiendaire a reçue des mains du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo. «Au nom du président du Faso, et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons Chevalier de l’Ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication, avec agrafe radio, télévision et presse écrite», a proclamé ce dernier avant d’agrafer la médaille.

Cette distinction, qui vient consacrer une reconnaissance du travail du bénéficiaire, a été saluée à sa juste valeur par celui-ci. «C’est un sentiment de joie qui m’anime en ce jour. C’est également un sentiment de reconnaissance aux autorités en charge de la communication de m’avoir distingué aujourd’hui. Je voudrais aussi la partager avec l’ensemble de mes collègues, mes collaborateurs; anciens et actuels; parce que c’est le fruit d’un travail de longue haleine».

Selon le président suppléant du CSC, Jean De Dieu Vokouma, l’autorité de régulation se réjouit de pouvoir reconnaître les mérites de femmes et d’hommes qui ont notablement contribué à l’atteinte de sa mission régalienne au cours de l’année écoulée.
Ces hommes et femmes, aussi bien agents que partenaires de l’institution, se sont en effet distingués par leur abnégation au travail, leur sens élevé du devoir et de la responsabilité.

A l’instar d’Abdoulaye Tao, ils sont 25 récipiendaires à avoir vu leurs mérites au travail reconnus par le CSC. La cérémonie de décoration a connu la présence de nombreuses personnalités dont le Haut-Représentant du président du Faso, Chérif Sy, le ministre de la Communication, la présidente de la Haute autorité de communication de la Guinée Conakry, Martine Ilboudo née Condé qui a, à cette occasion, été élevée au rang de Commandeur dans l’Ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication.
L’Economiste du Faso

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc