Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5180 Le 02/01/2018 | Partager

■ Obsolescence programmée: première enquête en France
Une enquête pour «obsolescence programmée» a été ouverte contre le fabricant d’imprimantes Epson par une association française. La plainte a été déposée auprès du parquet de Nanterre le 24 novembre. L’enquête est entre les mains des services de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Elle fait suite à une plainte du 26 septembre déposée par l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP). L’obsolescence programmée est le procédé selon lequel une entreprise baisse volontairement la qualité de ses produits pour qu’ils deviennent inutilisables passé une date donnée. Les entreprises ont recours à de telles pratiques pour stimuler la consommation. Le fabricant d’imprimante pousserait notamment les consommateurs à racheter des cartouches d’encre «sous prétexte qu’elles seraient vides alors qu’il reste encore de l’encre». Évoquant des «milliers de dénonciations de clients» sur Internet, l’association affirmait aussi que les «tampons absorbeurs d’encre» étaient, au bout d’un moment, signalés à tort «en fin de vie». «Le prix de la réparation et du changement du tampon absorbeur d’encre d’une imprimante Epson revenant peu ou prou au prix d’achat d’une imprimante neuve», «le client n’est donc pas encouragé à la réparer mais au contraire à en racheter une neuve», selon la plainte.

■ Le japonais Softbank acquiert environ 15% d’Uber
L’opérateur japonais de télécommunications et technologies numériques Softbank a conclu jeudi un accord qui lui permettrait d’entrer dans le capital d’Uber. La part de cette participation s’établirait à 15% du capital. Selon le Wall Street Journal, le prix de l’opération va faire baisser d’environ 30% la valorisation des actions d’Uber en bourse.

■ Les pays du Golfe adoptent la TVA

Durement touchés par la chute des revenus pétroliers, des pays du Golfe ont réduit des subventions et augmenté des prix pour résorber leurs déficits budgétaires. Ils vont désormais passer à la vitesse supérieure avec l’introduction de la TVA. Cette mesure, qui entre en vigueur à partir du 1er janvier, aura un effet sur l’inflation et affectera durement les travailleurs expatriés aux revenus faibles ou moyens, selon des experts.
Recommandée par le FMI pour assainir les finances publiques, la TVA, un impôt indirect, constituera une rupture avec le passé. Elle devrait être de l’ordre de 5% sur la majorité des biens et des services. Les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG: Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar) n’ont jamais pratiqué d’impôts et ont alimenté durant des décennies la culture de l’Etat-providence.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc