Dossier Spécial

Métiers du numérique: L’offre de formation débranchée

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5106 Le 14/09/2017 | Partager
Alors que le marché est en ébullition, les filières se font rares dans les écoles
Job description de quelques profils les plus demandés

• Ingénieur systèmes et réseaux:
Le lien direct entre les utilisateurs, les développeurs et les fournisseurs. C’est par lui que passe l’ensemble des flux d’informations du réseau informatique de l’entreprise. C’est dire si la tâche est importante. De niveau Bac+5, il peut tout à la fois intervenir sur des éléments techniques d’installation matérielle, diagnostiquer les pannes, gérer les droits d’accès aux utilisateurs ou superviser le budget alloué à son service. Un profil très recherché depuis l’ouverture des systèmes vers l’extérieur et du développement des outils de gestion relation client (GRC). Le métier requiert la parfaite maîtrise du fonctionnement de l’entreprise, de bonnes connaissances en informatique et en télécommunications, et une veille pointue des différents matériels sur le marché. Mais attention, dans ce domaine tout va très vite. A la tête d’une agence web et mobile baptisée WPK, Web Pick, Taoufik Aboudia confirme que «la data science est amenée à gouverner le monde du travail de demain». Les professionnels voient déjà se profiler la fin du développement des réseaux traditionnels pour des réseaux virtuels et le cloud.

• Infographiste/webdesigner:
Créativité et technique. Les deux principales qualités que doit avoir un infographiste ou webdesigner. En effet, ce métier demande d’être à la fois compétent en design des sites, car il en conçoit l’entière structure, et en langages de programmation. Il doit assurer le suivi et la mise à jour de tous les éléments graphiques, et peut aussi être amené à développer la fréquentation du site web par les techniques de référencement. Agence web spécialisée en communication d’entreprise ou en publicité, studio multimédia ou d’animation Flash, maison d’édition multimédia en ligne, service de communication ou de publicité d’une entreprise ont besoin de ces profils. Le webdesigner peut également choisir de travailler comme indépendant. Un plus non négligeable pour certains. Un emploi qui demande souvent une formation en informatique et en graphisme et/ou multimédia.

• Développeur mobile:
Comme son nom l’indique, le développeur mobile est un développeur spécialisé dans la création des applications destinées à être utilisées sur des supports mobiles tels que tablette et Smartphone. Un vrai métier d’avenir! Sur ce créneau, Aboudia fourmille de projets. «J’ai une équipe actuelle de 25 salariés, la majorité sont des ingénieurs, et j’espère arriver à 30 d’ici à la fin de cette année et à 40 à la fin de l’année 2018». Un secteur très prometteur. «Mon agence vient d’ailleurs d’accueillir un nouveau client de taille, ajoute-t-il, NetMedia Europe, leader de l’information technologique en Europe, qui édite une cinquantaine de titres, exclusivement en ligne». En étroite collaboration avec le chef de projet web mobile et les équipes chargées du web design et de la production de contenus, le développeur mobile choisit une solution technique en fonction du cahier des charges de l’entreprise. Après la réalisation de l’application, il effectue les tests, se charge de la maintenance et du développement de nouvelles fonctionnalités. Il peut tout autant travailler en freelance, en agence, et en entreprise.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc