Impact Journalism Day

De l'encre fabriquée à partir de la pollution de l'air

Par Jacob KOSHY | Edition N°:5052 Le 23/06/2017 | Partager
ancre-pollution-052.jpg

Fresque murale à Hong Kong à partir de l'encre tirée de la pollution (Ph.Courtesy Graviky Labs and Tiger Beer)

Graviky Labs transforme la pollution des véhicules en encre grâce à un filtre placé dans les pots d'échappement qui capte la suie et retient les microparticules. Chaque feutre de 30 millilitres contient la pollution d'une voiture ayant roulé 45 minutes.

Même l’air le plus pollué peut produire quelque chose de positif… comme une œuvre d’art. Graviky Labs, une startup de Bengaluru, a mis au point une méthode originale pour piéger la suie crachée par les pots d’échappement et la transformer en encre.
Une équipe d’ingénieurs industriels et automobiles, d’informaticiens et de designers ont développé un appareil à la technologie propriétaire, Kaalink, qui se fixe au pot d’échappement pour filtrer les résidus. Ces derniers sont ensuite traités chimiquement pour produire un pigment de carbone purifié, lui-même transformé en encre Air-Ink.

Des stylos qui représentent....40 à 130 minutes de pollution de moteur diesel

Kaalink capte 95% des particules émanant du moteur sans provoquer de contre-pression dans le véhicule. L’invention est en cours de certification et soumise à des tests lors de démonstrations pilotes. Faite de matériaux résistants à la chaleur et à

calink_052.jpg

Kaalink capte 95% des particules émanant du moteur sans provoquer de contre-pression dans le véhicule. L’invention est en cours de certification et soumise à des tests lors de démonstrations pilotes (Ph. Graviky Labs)

l’humidité, elle est conçue pour fonctionner sur les routes indiennes.
Les produits de Graviky Labs transforment la noirceur de la pollution en traits audacieux. La gamme comprend des stylos feutres de différentes épaisseurs, qui représentent chacun 40 à 130 minutes de pollution de moteur diesel. A l’avenir, sublimer la pollution en art sera aussi possible avec des peintures à l’huile, pour tissus et pour l’extérieur.
La suie est constituée principalement de fines particules noires de moins de 2,5 micromètres de diamètre et de carbone produits par la combustion imparfaite des carburants fossiles.
Le problème des particules fines s’aggrave partout dans le monde. Un rapport de Greenpeace publié cette année conclut que 90% des villes étudiées en Inde dépassent les seuils de pollution recommandés.
Delhi ressort comme la plus polluée de ces villes, avec un taux de particules (PM10) moyen de 268 microgrammes par mètre cube, soit plus de quatre fois la limite de la norme nationale de qualité de l'air ambiant, fixée à 60 par le Bureau central de lutte contre la pollution.
Grâce au succès de sa campagne Kickstarter de levée de fonds, l’entreprise vise à  «passer à une taille supérieure et rendre Air-Ink plus largement disponible», déclare Graviky Labs dans un communiqué. La startup affirme avoir déjà capté 1,6 milliard de microgrammes de particules, purifiant ainsi 1,6 billion de litres d’air extérieur.

Jacob Koshy-The Hindu

the_hindu.jpg

 

 

 

ijd-logos.jpg

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc