Entreprises

Marché solidaire: Miel, huiles et épices… les plus prisés

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5042 Le 09/06/2017 | Partager
Plus de 4.000 références de produits du terroir à l’Oasis
Les produits proposés au prix de vente du producteur
Prochaines ouvertures à Marrakech et Salé
marche-solidaire-042.jpg

Le marché solidaire de l’Oasis ne désemplit pas depuis son inauguration en mars dernier. En 3 mois à peine,  il a doublé le nombre de ses références (Ph. L’Economiste)

4.000 références, 200 coopératives, plus de 160.000 visiteurs… Trois mois après son lancement, l’engouement pour le marché solidaire de l’Oasis ne faiblit pas.  Le nouveau magasin a pratiquement doublé ses références et le nombre de coopératives partenaires.

Les produits du terroir attirent de plus en plus de clientèle, notamment durant le mois de Ramadan qui enregistre un pic de consommation des produits alimentaires. Miel, huiles alimentaires, épices, huiles cosmétiques et produits d'artisanat figurent au top 5 des produits les plus vendus. Les figues, les dattes, les plantes aromatiques et médicinales sont également très prisées.

D’autres produits du terroir comme Amlou (mélange à base d’huile d’argan, d’amande et de miel), la confiture de figue de barbarie ou encore le miel  (d’orange, d’origan, de romarin…) sont aussi recherchés par la clientèle. Sans oublier les épices d’une grande qualité.

Les produits du terroir sont exposés dans les zones centrales et ceux de l’artisanat au niveau des zones latérales. Le grand public a ainsi accès à une large palette de catégories de produits: alimentation (huiles d’olive et d’argan, amlou, condiments, confitures, herbes, couscous, safran...) et cosmétique (huile d’argan, huiles essentielles, plantes aromatiques et médicinales, eaux florales…).

L’artisanat n’est pas en reste: les produits de vannerie, de maroquinerie, en thuya, les tapis, les poteries, le textile, divers accessoires, du linge de maison ou encore des bibelots sont également exposés. L’ensemble de ces produits est proposé au prix de vente du producteur. Cependant, les tarifs varient selon les produits et les régions d’origine.

Les plus accessibles restent les épices, les huiles (cosmétiques et alimentaires) ou encore les plantes aromatiques. En revanche,  d’autres produits comme la poterie, le linge de maison, les objets de vannerie ou de maroquinerie sont plutôt chers, de l’avis des consommateurs.
Force est de constater que la traçabilité des produits reste le point fort du marché solidaire. Ces derniers sont issus de 200 coopératives originaires d’Agadir, Aïn Louh, Ait Baha, Al Haouz, Al Hoceïma, Amskroud, Azilal, Azrou, Benslimane, Beni Ammar, Beni Mellal, Berkane, Boujdour, Chefchaouen, Taounate, Taroudant, Taza …

Au total, 4.039 références sont proposées dans ce centre de 900 m2,  inauguré par le Souverain en mars dernier. Aujourd’hui, son succès est tel que la Fondation Mohammed V pour la solidarité, qui est derrière ce projet, envisage de lancer  d’autres centres de commerce équitable à Salé et Marrakech.

Initié et réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour un investissement global de 16,5 millions de DH, cet espace de commercialisation équitable est dédié à la vente des produits issus des coopératives féminines marocaines. Le marché solidaire est implanté dans un emplacement stratégique, offrant un fort potentiel commercial.

En effet, il est situé d’une part à proximité de la gare ferroviaire de l’Oasis, très fréquentée par les voyageurs à destination de toutes les régions du Royaume. D’autre part, il est non loin de quartiers comme l’Oasis, California, Maârif, dont les habitants ont un pouvoir d’achat assez élevé.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc