Habillage_leco
Entreprises

Managem: Le cobalt reprend des couleurs

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5026 Le | Partager
Pour le groupe minier et le reste des producteurs mondiaux
Smartphones, tablettes et voitures électriques ouvrent de nouveaux horizons
Des perspectives, au cœur des débats de la conférence mondiale à Marrakech

Composant essentiel des batteries des smartphones, tablettes et voitures électriques, le cobalt connaît une hausse spectaculaire tant au niveau des prix que de la demande. Avec le développement rapide de l’industrie des batteries, notamment pour les besoins relatifs aux véhicules électriques ou en stockage d’énergie, la demande mondiale en cobalt est appelée à croître et offre des perspectives de développement intéressantes pour ce métal, actuellement commercialisé à 25 dollars/lb, plus haut prix de vente depuis 9 ans.

«C’est dire le potentiel du marché qui nous attend», commente Ismaël Akalay, directeur général des activités minières et industrielles de Managem. Car, dans une des mines de Managem, Bou-Azzer, on en produit. C’est même un métier historique chez le groupe minier et ce, depuis 1928.

En effet, bien avant de diversifier son portfolio de produits et d’opérations au Maroc et en Afrique, les premières activités minières de Managem étaient basées à la mine de Bou-Azzer, plus ancienne mine du groupe. Aujourd’hui, Managem commercialise son cobalt sous forme de cathode, un produit utilisé dans les domaines de l’aéronautique, l’industrie, la téléphonie ou l’automobile.

Une partie des cathodes est obtenue par recyclage et valorisation des rejets miniers, grâce à un procédé développé par le centre de recherche du groupe, et permettant ainsi de réduire l’impact de l’activité sur l’environnement. Sa production bien que modeste permet au Maroc de se hisser au 12e rang des producteurs mondiaux, mais reste très convoitée par les producteurs de batteries. C’est une des rares mines qui produit du cobalt pur sur lequel il est leader.

Ce qui lui confère une position singulière sur le marché, indique Imad Toumi, PDG de Managem. Par ailleurs, la mine de Managem a depuis longtemps opté pour le clean cobalt, très important aux yeux des acheteurs, souligne Akalay. Ce n’est donc pas par hasard que The Cobalt Conference a tenu sa rencontre annuelle à Marrakech.

Organisée par Cobalt Development Institute, association internationale des professionnels du cobalt dont Managem fait partie, cette conférence a réuni 250 experts, opérateurs miniers, industriels et utilisateurs (constructeurs automobiles) d’une trentaine de pays.

L’évènement s’est penché sur les questions d’actualité pour le cobalt notamment l’état du marché mondial, les avancées technologiques en termes d’extraction et de traitement ou le marché chinois. Mais c’est aussi une occasion durant laquelle se font des tractations au niveau mondial pour de futurs contrats.

Cette rencontre annuelle a permis au groupe Managem de présenter son parcours et ses réalisations autour de l’activité cobalt, ainsi que le fruit de ses recherches concernant l’amélioration de la sécurité et des capacités de stockage d’énergie de la cathode de cobalt.

Production mondiale

Avec 66.000 tonnes, la république du Congo reste le plus gros producteur mondial du cobalt suivi de loin de la Chine qui en produit près de 8.000 tonnes annuellement et ensuite le Canada et la Russie dont la production annuelle est de 7.000 tonnes.
Au Maroc, la production de Cobalt du Groupe Managem, à travers sa filiale CTT qui exploite la mine de Bou-Azzer s’est élevée en 2016 à 2.081 tonnes. Elle a franchi ainsi et pour la première fois le seuil de 2000 TM de production pour ce métal. Le groupe marocain investi régulièrement dans la recherche qui lui permet de renouveler la production de la mine.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc