Competences & rh

Les universités marocaines se positionnent

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:4995 Le 04/04/2017 | Partager
Robotique, réalité augmentée, machine learning,… de nombreux projets lancés
Les grands groupes délocaliseront-ils une partie de leur R&D au Maroc?

Casablanca, Marrakech, Rabat, Agadir,… plusieurs universités commencent à se positionner sur l’intelligence artificielle (IA). «L’Ensem, l’EST de Casablanca, ou encore, la FST de Mohammedia ont initié des recherches sur la robotique, l’électronique embarquée… y compris avec des établissements étrangers», relève Driss Mansouri, président de l’université de Casablanca. «Les fruits des recherches menées profitent souvent aux partenaires étrangers. Pour notre part, nous bénéficions surtout de transferts de connaissances et de compétences», poursuit-il.

A Marrakech, aussi, divers projets sont lancés, en vision/reconnaissance des formes, réalité augmentée, système d’agents intelligents,… «Il existe une branche dans les big data, data mining, qui essaie de sortir des règles et décisions sur la base de données récoltées sur le Net, sur laquelle beaucoup de gens sont positionnés, car les applications en entreprise sont directes», précise Mohamed Lagdal, professeur d’intelligence artificielle à l’université de Marrakech.  

L’Université internationale de Rabat (UIR) mène également plusieurs projets: prédiction de cyber-attaques, robotique, véhicules autonomes (sans chauffeur), et enfin, un projet de maching learning avec le groupe PSA. Son objectif est de prédire le comportement des conducteurs de voitures électriques, ainsi que l’autonomie de ces véhicules. «Pour l’instant, les entreprises qui s’installent au Maroc réalisent leur R&D à l’étranger.

Je pense, cependant, que nous nous dirigerons vers une délocalisation, à l’instar de PSA avec qui nous avons monté un open lab, afin qu’une partie de sa recherche soit réalisée par des institutions marocaines», souligne Mounir Ghogho, professeur de data science, directeur du laboratoire TIC de l’UIR.
Le secteur est prometteur, encore faut-il que nous disposions des compétences requises. La majorité des étudiants s’oriente vers des formations littéraires ou en sciences humaines et sociales. Par ailleurs, les élèves marocains font partie de ceux qui réalisent les pires scores en maths et sciences à l’international. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc