Habillage_leco
Entreprises

Entrepreneuriat: Des micro-projets pour développer le Sud

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4978 Le 10/03/2017 | Partager
Le concours Open Mind Initiative lancé par le think tank Radius
Les candidatures ouvertes juqu’au 15 mars
A la clé, financement d’une formation, stages rémunérés et coaching

La jeunesse est appelée à accompagner l’émergence des villes du Sud. A travers une approche collective et participative nationale, l’ambition du projet Open Mind Initiative (OMI), lancé par le think tank Radius, est d’insuffler une perception et une projection positive de la jeunesse marocaine sur une région, trop longtemps voilée par les tensions. Mené sous l’égide des conseils régionaux de Laâyoune-Sakia-El-Hamra, Dakhla-Boujdour et Guelmim-Oued-Noun, OMI est un concours universitaire, pour lequel L’Economiste est partenaire, invitant des groupes d’étudiants à soumettre des micro-projets entrepreneuriaux utiles, innovants et inclusifs.

Le responsable de cette initiative, Hatim Benjelloun, précise «qu’il ne s’agit pas d’inventer une nouvelle perception, mais seulement de démystifier les régions du Sud, de dépasser les stéréotypes, pour finalement les considérer selon des critères plus constructifs: leur rôle économique, social, culturel, ... sur le même schéma de pensée que l’on pourrait avoir sur d’autres régions marocaines».

Plus de 60 soumissions d’idées de micro-projets en provenance de toutes les régions du Maroc ont d’ores et déjà été reçues. Les idées proposées par les étudiants doivent répondre à une condition stricte: bénéficier avant tout aux populations locales. «Et pourquoi pas inspirer la jeunesse du Sud à se lancer dans l’entrepreneuriat», ajoute Benjelloun. Sur les 14 groupes d’étudiants qui seront sélectionnés et coachés, 3 groupes se verront récompenser lors de l’événement final en novembre prochain. A la clé, le financement d’une formation courte à l’étranger pour le groupe vainqueur, une offre de stages rémunérés et des séances de coaching à l’entrepreneuriat.

Chaque candidature (elles sont ouvertes jusqu’au 15 mars prochain) sera évaluée par un jury composé du comité scientifique de Radius, ainsi que des partenaires d’OMI. Dans le cadre d’une conférence nationale, le/ou les projets pilotes seront récompensés. L’ambition du projet est de soutenir le plan de développement des provinces du Sud, à travers une approche complémentaire, participative et «par le bas», où le citoyen est au cœur de la réflexion et de l’action. Open Mind Initiative se greffe ainsi au programme mené sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à travers le Conseil économique, social et environnemental.

Le CESE cible 6 leviers afin de créer une nouvelle dynamique de développement local, dont le développement économique intégré, le développement durable et la préservation des écosystèmes fragiles, et le lancement de grands projets structurants. Il s’agit aussi de la promotion de l’emploi et du renforcement des capacités, de la promotion de la culture hassanie, et enfin, de la création de pôles d’excellence en matière de développement humain.

A propos de Radius

Radius est un Think Tank privé, créé en 2012, par le cabinet PASS dont la mission première est d’accompagner et de «booster» les grands projets et programmes structurants du Royaume. Radius développe ses projets en toute autonomie, en constituant un comité scientifique et un comité d’organisation. Sa prérogative est de matérialiser chaque sujet en solutions adaptées, telles que des consultations publiques, des concours, des séminaires stratégiques, ou des forums. Ceux-ci sont généralement dédiés aux décideurs publics, aux opérateurs économiques publics et privés, mais également aux représentants de la société civile et aux universitaires.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc