Habillage_leco
Competences & rh

Polytechnique: Meilleure école d’ingénieurs en France

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:4970 Le 28/02/2017 | Partager
Elle est classée première en termes de recherche et ouverture à l’international
L’UTC et Télécom ParisTech figurent aussi dans le top 5
ecole_international_070.jpg

Ce classement prend en considération les semestres de stages et de cours effectués à l’international, le nombre d’étudiants étrangers dans chaque école, ainsi que les doubles diplômes à l’étranger (Source: Sur la base des données de l’Usine Nouvelle)

Un nouveau classement des écoles d’ingénieurs en France réalisé par l’Usine Nouvelle (site français d’information professionnelle B2B) vient d’être publié. En tête du top 5, l’Ecole polytechnique présente en Ile-de-France, suivie par  l’Université de technologie de Compiègne (UTC) qui a gagné une place cette année. L’Ecole supérieure de physique et de chimie industrielle de Paris (ESPCI) et Télécom ParisTech occupent, respectivement, la 3e et 4e place.  En cinquième position, l’Ecole Mines ParisTech qui ferme la marche. Quatre grands critères d’évaluation ont été retenus, à savoir l’insertion dans le monde du travail, l’ouverture à l’international, l’engagement pour la recherche et le soutien de l’entrepreneuriat chez les étudiants.

EISTI (Ecole internationale des sciences du traitement de l’information) est à la tête du palmarès des écoles qui insèrent le mieux leurs étudiants. Tous ses lauréats sont embauchés après six mois avec un salaire annuel brut de 39.400 euros. Classé deuxième, Isep (Institut supérieur d’électronique de Paris), a un taux d’insertion de plus de 91%, toutefois, ses jeunes diplômés peuvent prétendre à un revenu annuel plus élevé (43.050 euros/an). Les ingénieurs d’ESTACA (Ecole supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile) et Epita (Ecole pour l’informatique et les techniques avancées) sont également très prisés par les recruteurs. Leurs taux d’insertion est de, respectivement, 92% et 86% et leurs salaires annuels est en moyenne de 40.936 et 40.250 euros. Les lauréats de l’Ecole d’ingénieurs du monde numérique (ESIEA), eux, sont embauchés à hauteur de 94% dans les six mois et peuvent prétendre à 39.000 euros par an.

Autre critère de classement, l’ouverture à l’international. Un atout de taille sur lequel les écoles essayent de se positionner pour attirer les meilleurs talents. Au palmarès de se classement, on retrouve Polytechnique en tête de peloton. Près du quart des étudiants de l’école sont des étrangers et plus de 95% de ces ingénieurs ont suivi un semestre de cours hors France. EIGSI de la Rochelle (Ecole d’ingénieurs en génie des systèmes industriels) est en deuxième position suivie par Centrale Marseille. L’Ecole supérieure des technologies industrielles avancées (ESTIA) qui est présente en Nouvelle Aquitaine prend la quatrième place. L’Ecole des Ponts ParisTech ferme la marche du top 5.
Sur le podium des meilleures écoles au niveau de la recherche, Polytechnique est encore première. ESPCI occupe la deuxième marche suivie par Mines ParisTech. Les critères retenus pour ce classement sont le nombre de diplômés qui démarrent une thèse, le nombre de publications scientifiques et les enseignants-chercheurs dans chaque école.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc