×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Vision industrielle

Par Nadia SALAH| Edition N°:5778 Le 09/06/2020 | Partager
nadia_salah.jpg

On a connu les textiliens plus avisés. Les disputes au sein de leur association professionnelle (e-leconomiste du 8 juin) mettent à mal leur réputation. Ce qui est mal venu.

En effet, Bank Al-Maghrib surveille les devises, redoutant leur raréfaction. Parallèlement, le ministère du Commerce ne tardera plus guère à mettre en débat l’ouverture ou la fermeture commerciale. Tant du côté turc que du côté américain, le tissu productif marocain a subi de sérieuses avanies, sans pouvoir se défendre.

Dans ce sujet, il y a la protection industrielle, la législation, les accords… Il ne faudra pas oublier la protection des consommateurs, le coût de la vie et la contrebande/corruption, trois thèmes totalement absents lors de notre dernier épisode de fermeture, fin 1970-début 1980.

Ce ne sont pas des petits sujets. Ils concernent les industriels ainsi que tous les Marocains et le niveau de vie de chacun.

La question centrale est de savoir si vraiment nous avons affaire à des visions industrielles? Comment n’ont-ils pas géré cette opération pour ce que c’est, c’est-à-dire une courte aubaine ? Il aura fallu communautariser et suivre en commun les approvisionnements? La hausse des prix du tissu et la baisse de masques, ne montraient-elles pas que le point stratégique s’était déplacé et que personne n’y pouvait rien?

Le Maroc a été le premier à réagir, grâce à MHE. Contents (à juste titre) de leur performance, ces industriels n’ont-ils pas vu que la prime de l’innovateur serait de très courte durée?

Après ces batailles d’ego de certains textiliens, et en toute conscience, pourra-t-on encore accorder le crédit nécessaire aux propositions de politique économique que fera ce secteur?

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc