×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Souveraineté ouverte

Par Nadia SALAH| Edition N°:5801 Le 10/07/2020 | Partager
nadia_salah.jpg

S'il faut résumer en une petite phrase ce budget rectificatif, disons qu’il y a un peu de relance, mais indirectement, via les banques et les garanties. C’est un pari intéressant: l’Etat s’est placé au fond de la scène, mettant en avant les banques.

Théoriquement cette stratégie peut multiplier par trois ou quatre les capacités d’interventions mais avec à chaque pas une petite fragilisation du système bancaire.

Là est le cœur de la stratégie. Elle n’est pas tombée du ciel. Louons ceux et celles, dont Jouahri, le wali de Bank Al-Maghrib. Echaudé par la faillite des années 1980, il a une vision très claire de la souveraineté avec l’ouverture.  Il a serré la vis pendant deux décennies et mis en avant les banques maroco-marocaines, sans fermer le marché.

Ce sont d’abord des règles et procédures qui stabilisent et sécurisent l’ensemble financier.

Dans un premier temps, plusieurs banquiers avaient trouvé la pilule amère.  Ils voulaient accompagner les opportunités de développement chez les champions: trop concentrées pour ne pas être dangereuses, a dit la Banque centrale, qui a tenu bon.

Et puis sur l’échiquier financier de la grande région, il faut avoir des pions solides, capables d’avoir un projet commun. Au Maroc ces atouts existent. A contrario, chacun a remarqué que les établissements ayant leurs agendas à l’étranger, ont perdu la force qu’ils avaient il y a trente ans.

Y a-t-il une justice immanente dans ce secteur, une sorte de récompense qui va aux uns et un peu moins aux autres?  Peut-être, en tout cas il faut reconnaître que les établissements financiers qui ont le plus grandi, le plus sûrement grandi, sont ceux qui sont centrés Maroc.

Des idées pour d’autres formes de souveraineté ouverte?

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc