×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Ruptures

Par L'Economiste| Edition N°:987 Le 02/04/2001 | Partager

Le congrès des ruptures, telle pourrait être la caractéristique principale du sixième congrès de l'USFP. Rupture avec le discours politique ambigu, rupture avec les alliances paralysantes et rupture avec certaines méthodes de gestion de congrès.Ce congrès a été l'occasion pour l'USFP de clarifier ses positions. Tant que ce parti était dans l'opposition, l'ambiguïté pouvait se défendre et le discours maximaliste occuper le devant de la scène. De sorte que ce parti était devenu au fil du temps et des épreuves une coalition de tendances qui devaient composer entre elles. Dans ce genre de situation, c'est celui qui tient le discours le plus maximaliste qui l'emporte. Or, les données ont complètement changé. Le Maroc est entré dans l'ère démocratique. Le processus actuel peut être considéré comme irréversible. Dès lors, l'enjeu principal n'est plus comment instaurer la démocratie, mais comment la renforcer et développer l'économie.Dans son discours aux congressistes, Youssoufi a insisté à juste titre sur la coalition qui doit se former au Maroc autour du projet moderniste et démocrate. Car même en raisonnant dans la logique marxiste, on doit faire l'évaluation des contradictions au sein de la société et distinguer les contradictions principales de celles secondaires. Les contradictions principales doivent être prioritaires. Actuellement au Maroc, les contradictions principales sont entre modernistes et obscurantistes et entre démocrates et non-démocrates. Le reste n'est que choix de gestion qui a certes son importance, mais qui demeure secondaire par rapport aux enjeux vitaux. Par son projet moderniste, par le choix du mode d'élection de ses instances, ce congrès a amorcé une véritable mise à niveau politique. Abdelmounaïm DILAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc