×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    L'éditorial

    Par L'Economiste| Edition N°:295 Le 11/09/1997 | Partager

    Par-delà le bilan dramatique de l'incendie de la prison d'Oukacha, une leçon s'impose quant à notre approche de la modernisation et du développement. Nous avons tendance à considérer le développement et la modernité sous des aspects parcellaires, convaincus que l'effet d'en-traînement suffira à lui seul. Des pans entiers sont négligés ou laissés à plus tard. Le résultat est que les aspects laissés à plus tard entraînent les autres vers le bas.
    Au Maroc, de grands progrès ont été faits sur le plan des droits de l'Homme, mais l'organisation matérielle du système pénitentiaire demeure primaire. Dans certaines prisons les détenus n'ont pas d'autre choix que de faire la cuisine eux-mêmes dans leur cellule. La même démarche parcellaire produit, dans d'autres secteurs, des effets moins dramatiques mais néfastes. Ainsi des investis-sements importants sont consentis en hôtellerie, mais les plages sont peu ou pas entretenues...

    Alors que les universités sont créées dans toutes les villes, l'analphabétisme continue à sévir.
    C'est toute une approche du développement et de la modernité qui est à revoir. Le développement est un tout, c'est une conception globale à laquelle chaque aspect de la vie de la société doit contribuer.
    La modernisation et le développement sont une remise en cause permanente de soi-même et de ses conceptions. Le Maroc, qui a fait d'immenses progrès dans beaucoup de domaines, se rend compte maintenant que bien souvent ses efforts sont handicapés par des aspects qui avaient été négligés.
    Il est temps pour nous d'acquérir cette vision globale qui est la caractéristique des sociétés développées.

    Abdelmounaïm DILAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc