×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:620 Le 20/10/1999 | Partager

M. Azzedine Guessous, ancien ministre et président de commission à la CGEM, a publiquement franchi le tabou de la valeur du DH lors des Assises sur la PME. Il a expliqué que la baisse des droits de douane signifie ipso facto une réévaluation du DH dans la même proportion. Pour rétablir le taux, il faudrait abaisser graduellement la valeur de la monnaie. Voilà pour le coup de boutoir interne.
Le coup de boutoir externe, c'est celui du Prix Nobel d'Economie, cette année. Le Canadien Mundell est regardé comme le père de l'Euro. Dix ans après le Traité de Rome, dix ans avant le flottement généralisé des monnaies convertibles et trente ans avant l'Euro, Mundell avait posé les bases théoriques de l'espace monétaire stable.
Ces deux événements vont dans le même sens, celui, pour le moins, d'un débat sur l'insertion de la monnaie dans le monde contemporain.
Pour les autorités monétaires, il n'y a pas matière à aller plus loin: les variations relatives du DH se font sur la base d'un panier qui reflète plus ou moins la composition du commerce extérieur du Maroc. Ce dernier exporte déjà tout ce qu'il peut exporter et arrive à s'équiper sans difficulté grâce à ce mode de calcul du taux de change. Ces deux observations sont l'hypothèse centrale de travail: le commerce extérieur est peu élastique donc ne réagirait pas positivement à une modification de la parité, qu'elle se fasse librement sur un marché ou qu'elle demeure administrée. Mais c'est aussi cette hypothèse de travail que vient combattre, directement, l'analyse de M. Guessous, alors que la remise en lumière de Mundell propose une sortie stable au dilemme de la baisse du DH: l'accrochage à une zone. Voilà qui mérite discussion, sans tabou.

Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc