×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Foot

    Par Mohamed BENABID| Edition N°:5298 Le 21/06/2018 | Partager
    mohamed_benabid.jpg

    Alors que la société marocaine est tiraillée entre des préoccupations non existentielles: déprime économique, campagne de boycott... il pourrait paraître exotique de s’intéresser aux enseignements de Russie 2018. Il y en a pourtant.

    Les Lions de l’Atlas ont été ovationnés malgré leur élimination. Ils auront distillé tout au long de leur parcours des leçons de détermination et de combativité, ou pour le dire de manière triviale, de niaque. C’est ce qui explique pourquoi leurs compatriotes sont restés admiratifs, en dépit d’une sortie précoce.

    Vivement que ces valeurs que l’on attribue habituellement à un autre sport collectif, le rugby, puissent essaimer partout. Les entreprises et entrepreneurs à succès connaissent bien l’importance de cette adrénaline au cœur de la capacité à se surpasser. Et lorsque de plus l’efficacité est au rendez-vous, c’est alors le jackpot.

    Ces stimulants devraient logiquement s’imposer dans toutes les organisations en quête de performance. Et d’abord en politique. Lorsque les pouvoirs n’existent que pour eux-mêmes, lorsque les ambitions sont rarement incarnées par les rhétoriques discursives et incantatoires qui anesthésient régulièrement l’assemblée parlementaire, l’on est en mesure de s’interroger sur les seuils d’audibilité de ce type d’attentes. Ces ambitions semblent difficilement atteignables tant les contingences persistent.

    Quand ce n’est pas des critères claniques, qui prennent le dessus, ce sont alors souvent les arbitrages gérontologiques qui priment. Cette machine à produire l’inefficience chez des acteurs qui ne croient plus à leurs propres valeurs, qui ont perdu leur combativité, incapables de défendre leurs idéaux n’est toujours pas maîtrisée. Plus que le résultat, c’est cet état d’esprit qu’il faut changer.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc