×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Flash

Croissance: Un repli de 4,6% attendu au 3e trimestre

Par L'Economiste| Le 05/07/2020 - 18:50 | Partager
Croissance: Un repli de 4,6% attendu au 3e trimestre

Le déconfinement et la relance des activités économiques ne devraient pas empêcher une baisse de la croissance au 3e trimestre. C'est ce qui ressort de la nouvelle note de conjoncture du Haut commissariat au plan (HCP). Ce dernier indique que l'activité économique enregistrerait au cours du troisième trimestre de 2020 une baisse de 4,6%, en variation annuelle, au lieu d'une hausse de 2,4% la même période de l'année écoulée. 

Ce repli serait dû à une diminution de la valeur ajoutée activités hors agriculture de 4,1% et de celle des activités agricoles de 5,9%, précise le HCP. "Sous l'effet d'un déconfinement progressif, d'une réouverture des frontières et d'une reprise des activités de transport et du commerce, la croissance et les échanges mondiaux devraient se redresser légèrement au troisième trimestre 2020, bien que se situant toujours en dessous de leur tendance d'avant crise.

La demande intérieure se redresserait, pour sa part, modérément et lentement. Sur ce trimestre, la consommation des ménages continuerait à baisser (-4,6%, mais à rythme moins important que les précédents, "dans le sillage d’une reprise des dépenses notamment en biens manufacturés. En revanche, la consommation publique poursuivrait sa tendance haussière au rythme de 6%, en variation annuelle, portée par la dynamique des dépenses particulièrement sociales. L’investissement resterait globalement atone et sa reprise tarderait à se réaliser au troisième trimestre 2020.

Globalement, la valeur ajoutée du secteur tertiaire fléchirait de 1,6%, au lieu d'une hausse de 3,8% un an auparavant. L'activité du secteur sera portée par  la dynamique des secteurs de la communication et des services non marchands, et dans une moindre mesure par la reprise des activités du commerce et du transport.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc