×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Crédibilité

    Par Mohamed BENABID| Edition N°:4829 Le 05/08/2016 | Partager
    benbabid_edito.jpg

     

    Beaucoup accueilleront avec circonspection les nouvelles promesses d’assainissement de l’urbanisme. Les symboles de la gabegie ne manquent certainement pas dans ce secteur qui affectionne le pilotage par dérogations et par petits arrangements.
    De nombreux acteurs dans l’acte de bâtir ne jouent pas le jeu. Ils n’ont pas besoin de nouvelles lois, puisque, de toutes les manières, ils les transgressent. L’existence d’une des réglementations  fiscales les plus tatillonnes à l’échelle du continent a-t-elle chassé le noir dans l’immobilier? Qui applique la loi sur les normes parasismiques, en principe obligatoires? Et sur un registre beaucoup plus terre à terre, il existe même des arrêtés municipaux (oui, oui, qui datent du protectorat!) interdisant de cracher dans la rue et de secouer les tapis sur les balcons… il est où le vaillant élu ou moqqadem à leur redonner vie?
    Du coup, l’empilement de textes ne garantit aucunement le changement. Ce gouvernement en fin de mandat, qui ne sera même pas redevable de son applicabilité, aurait mieux fait de dépoussiérer ce qui se trouve dans les tiroirs. D’essayer de comprendre pourquoi le contrôle, une rengaine dont nous abreuve l’ensemble des ministres de l’Habitat et/ou de l’Urbanisme qui se sont succédé au pouvoir, est un fiasco total. Il faut alors attendre les drames des effondrements de maisons, avec ou sans cataclysmes naturels, pour officialiser les aveux d’impuissance. Ils viennent alors douloureusement rappeler que l’irresponsabilité criminelle peut interpeller d’autres lois, pénales.  L’urbanisme et la construction doivent évoluer en intégrant les enjeux de la qualité, de la sécurité. C’est l’esprit de cette réforme à n’en point douter. Il lui faut juste un zeste de crédibilité.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc