Politique

Vaste mouvement dans les représentations diplomatiques

Par L'Economiste | Edition N°:931 Le 08/01/2001 | Partager

. Changement aux postes de Moscou, Bruxelles, Le Caire et TunisCe sont au total quatorze nouveaux ambassadeurs qui viennent d'être nommés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ils ont reçu leurs dahirs des mains du Souverain vendredi dernier au Palais Royal de Marrakech. Ce mouvement de nomination touche quelques missions importantes, dont la Belgique, la Russie, l'Egypte et la Tunisie. A noter l'entrée d'une femme (Mme Farida Jaïdi, nommée à Stockholm) dans ce cercle de chefs de mission diplomatique, jusque-là peu ouvert aux cadres féminins. Les personnalités nommées sont les suivantes:- MM. Abdellah Belkziz, Tunisie; Aziz El Hussein, Qatar; Ali Oumlil, Egypte; Omar Naji, Cameroun; Abdelouaheb Ballouki, Norvège; Abdelmalek El Jeddaoui, Russie; Jaafar Alj Hakim, République de Corée; Mohamed Rachouk, Mali; Mostafa Salaheddine, Belgique; Mohamed Lotfi Aouad, Grèce; Ahmed El Ghaydi, Pakistan; Ali Bouji, Niger; Mahmoud Rmiki, Pérou et Mme Farida Jaïdi, Suède.Ci-après les biographies de nouveaux chefs de mission diplomatique du Royaume en Suède (la deuxième femme à accéder à ce poste) et en Russie, par le caractère stratégique du poste. - Mme Farida Jaïdi, ambassadeur de Sa Majesté en SuèdeMme Farida Jaïdi voit sa carrière couronnée par cette nomination au poste de chef de mission diplomatique en Suède. Cette promotion entrouvre encore un peu plus aux femmes la porte du cercle de chefs de mission diplomatique. Avec Mme Aïcha Belarbi (actuellement à l'Union Européenne), Mme Jaïdi sera la deuxième femme à accéder au poste d'ambassadeur. Licenciée en Droit, le nouvel ambassadeur de Sa Majesté à Stockholm a une longue carrière au Département des Affaires Etrangères et dans la diplomatie. Mme Jaïdi a occupé plusieurs fonctions et gravi un à un les différents échelons: chef de service, chef de division, secrétaire à l'Ambassade de Rome de 1975 à 1983, puis conseiller aux Affaires Etrangères entre 1983 et 1985, directeur au Département des Affaires Etrangères (de 1995 à 1999). Son dernier poste à l'étranger est Montréal où elle dirigeait le Consulat Général du Maroc jusqu'en 1999. - Abdelmalek El Jeddaoui à MoscouC'est dans les relations économiques entre le Maroc et la Russie (jusque-là modestes) que M. El Jeddaoui, le nouvel ambassadeur de Sa Majesté à Moscou, devra concentrer ses efforts. Sur le plan politique, la Russie (membre permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies) est incontournable sur l'échiquier international et dans le règlement des différends régionaux.Le poste est donc stratégique. M. El Jeddaoui ne part pas dans l'inconnu. Cet ingénieur-chimiste de 57 ans était ambassadeur de Sa Majesté en Suède avec, dans sa circonscription, Helsinki (Finlande) et les Pays baltes.M. El Jeddaoui est également titulaire du Master en relations internationales de l'Université américaine John Hopkins et du diplôme du cycle supérieur de l'Institut Supérieur de Commerce et d'Administration des Entreprises de Casablanca.Il a enseigné à la Faculté des Sciences à Rabat et occupé plusieurs fonctions (coordonnateur au Conseil économique de l'Union arabo-africaine (1984 à 1986), responsable de la Direction des pays arabes et islamiques au Ministère des Affaires Etrangères, etc.).


. Visites prochaines du Souverain en Libye et au CamerounSa Majesté le Roi Mohammed VI effectuera une visite prochainement en Libye. C'est ce qu'a indiqué un communiqué de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), sans préciser de date. D'ailleurs, une délégation de chefs d'entreprise conduite par M. Hassan Chami, président de la CGEM, achève aujourd'hui une visite de quatre jours dans le même pays. Celle-ci, composée des représentants de différents secteurs d'activité économique, avait pour principal objectif «d'initier une coopération industrielle bilatérale». Le Souverain se rendra également à Yaoundé au Cameroun pour participer au Sommet France-Afrique aux côtés de M. Jacques Chirac, Président de la République française.. Youssoufi annoncé à TéhéranLe Maroc est visiblement déterminé à dynamiser les relations avec l'Iran. Le Premier ministre, M. Abderrahman Youssouffi, se rendra prochainement en visite officielle à Téhéran à la tête d'une importante délégation officielle. A Rappeler que M. Ahmed Lahlimi, ministre de l'Economie Sociale, de la PME et de l'Artisanat, chargé des Affaires Générales du Gouvernement, avait effectué une visite en Iran pour préparer la tenue de la Haute Commission mixte bilatérale.
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc