×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un Nouvel An sous haute surveillance

Par L'Economiste | Edition N°:1674 Le 31/12/2003 | Partager

. Depuis le 11 septembre, jamais les menaces terroristes n'ont été aussi sérieusesNew York et la plupart des grandes villes américaines s'apprêtent, pour la troisième année consécutive, à passer la nuit du Nouvel An sous haute surveillance, en raison d'éventuelles menaces terroristes. Les dizaines de milliers de personnes qui ont prévu de se rassembler à Times Square pour fêter l'arrivée de 2004 devront compter avec des mesures de sécurité draconiennes du fait de la décision de l'administration américaine d'élever le niveau d'alerte de jaune (élevé) à orange (très élevé). Dailleurs, les menaces se sont confirmées pour l'Arabie Saoudite. Une voiture a explosé à Ryad lundi 29 décembre. Heureusement, aucune victime n'est à déplorer. Les aéroports seront surveillés avec la vigilance réservée habituellement aux installations militaires, tandis que les autres sites sensibles seront soumis 24 heures sur 24 à des contrôles attentifs de la part d'unités spécialisées de la police. A New York, des milliers de policiers en uniforme et en civil équipés notamment de détecteurs de radiations, de produits chimiques dangereux ou d'agents biologiques nocifs, se joindront aux noceurs qui ont prévu de passer une partie du réveillon dans la rue. Les ponts et les tunnels reliant l'île de Manhattan au reste de la ville et à l'Etat voisin du New Jersey feront l'objet d'une surveillance particulière, avec la fouille systématique de tous les camions et camionnettes. Les gares, les aéroports, les lieux touristiques ou les gratte-ciel seront également patrouillés par des policiers fortement armés, souvent accompagnés de chiens renifleurs d'explosifs. Pour des raisons évidentes, la sécurité sera également la priorité principale des quelque 130.000 Américains qui passeront les fêtes de fin d'année en Irak. Selon le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Tom Ridge, jamais, depuis les attaques sur New York et Washington, les menaces des groupes terroristes n'ont été aussi sérieuses. Parmi les villes qui pourraient être la cible du réseau Al-Qaïda cette fin d'année, figurent New York, Washington et Los Angeles. Des alertes sur de possibles détournements d'avions par des terroristes ont conduit les autorités américaines à imposer aux transporteurs étrangers assurant des vols sur les Etats-Unis d'embarquer des policiers armés quand elles le jugent nécessaires. Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc