×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Un nouveau conseil dans la gestion de patrimoine

    Par L'Economiste | Edition N°:590 Le 08/09/1999 | Partager

    · Deux familiers du marché financier créent une société de conseil indépendant des produits

    Un conseil pour la gestion de vos économies? A première vue, tout le monde en donne aux guichets des banques ou des sociétés de bourse. L'ennui c'est que ces entreprises ont souvent leurs propres produits, et il y a des chances qu'elles les conseillent plus que d'autres.
    L'indépendance d'un conseil, qui n'est pas impliqué sur les marchés financiers par des produits, est aujourd'hui mise en avant par une société récemment créée par deux figures familières des marchés.
    "Atlas Capital Management se donne pour objet de rendre un service global qui permette d'optimiser les actifs", indique Karim Hajji, ancien directeur financier du groupe ONA. C'est dans le conseil personnalisé et adapté à l'épargnant qu'il veut la valeur ajoutée de l'entreprise qu'il a créée avec Omar Lahlou, un des fondateurs de Finacess.
    L'essentiel est d'abord "écouter chaque épargnant", personne physique, entreprise, ou même investisseur institutionnel. "Il faut savoir identifier les attentes de chacun et conseiller un placement de l'épargne en fonction de cela.
    Les uns veulent garder leur capital, les autres gagner vite. Ainsi un retraité, qui ne possède que ses économies pour vivre, doit être orienté vers le placement sans risque et uniquement sur cela". Atlas Capital Management, qui a été créée en janvier dernier, compte à ce jour une quinzaine de clients, toutes personnes physiques. Mais l'entreprise est considérée par ses promoteurs en phase de démarrage.

    Recrutement de cadres


    Parmi les clients il y a de nouveaux-venus aux formes d'épargne moderne et aux marchés financiers, issus notamment des professions libérales; il y a aussi quelques habitués aux marchés financiers, décus de leurs précédents conseils qui ne leur ont pas toujours expliqué les risques ou les retournements naturels de la bourse.
    De toute façon, ce portefeuille de clients devrait rapidement s'étoffer, surtout en entreprises. Pour cela, un recrutement de cadres est en phase de finalisation. Ces compétences sont rares sur le marché et chères. Elles ne peuvent être mobilisées sur des petits montants, comme un service d'une agence bancaire de quartier. Aussi le capital minimum pour solliciter ce conseil est-il de 1 million de Dirhams. D'ailleurs, la commission sur les prestations est dégressive en fonction du montant géré pour le compte du client. Le taux commence à 1,25% par an, de la valeur de l'actif, quand il monte de 1 à 2 millions de Dirhams par an. Puis il tombe jusqu'à à 0,75% pour des patrimoines plus importants.
    Concrètement, le client peut recevoir des conseils sur un patrimoine varié, immobilier, industriel... Il peut aussi déléguer à Atlas Capital Management "une gestion sous mandat" de son portefeuille. L'argent est déposé par l'épargnant dans une banque avec un mandat clair.
    Cette gestion ne peut alors s'exercer que sur des valeurs cotées en bourse: actions, obligations, TCN. La liquidité des actifs est la règle en pareil cas.
    Encore faut-il trouver suffisamment de papier à acheter. Car il ne suffit pas de trouver l'épargnant, l'encourager et l'orienter vers le marché financier. Karim Hajji et Omar Lahlou, ici plus que dans leurs anciennes fonctions, souhaitent un marché plus animé avec plus de sociétés cotées, et de plus grandes parts de capital mises en bourse.

    Khalid BELYAZID

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc