×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Transport aérien mondial: La nouvelle configuration se dessine

Par L'Economiste | Edition N°:535 Le 23/06/1999 | Partager

· Le marché se dirige vers quatre grands groupements

· Des séparations progressives et des déceptions

· Les petits devront s'adosser aux grands


Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, les compagnies aériennes ont compris que l'union fait la force.
De grands groupes stratégiques mondiaux sont donc en train de prendre forme. La récente alliance «stratégique» (Air France et Delta Airlines) vient rejoindre les trois autres méga-réseaux du ciel: Star Alliance, Oneworld et Wing Alliance. Ces derniers sont déjà constitués ou en voie de l'être autour des tamdems américano-allemand United Airlines/Lufthansa, américano-britannique American Airlines/British Airways et américano-néerlandais Northwest/Continental/KLM.
Toutefois, la libéralisation du transport aérien est la condition sine qua non de la concrétisation de ces accords. Ce qui est loin d'être acquis aujourd'hui entre l'Europe et les Etats-Unis, les deux premiers pôles du marché mondial de voyages. Les alliances nouvellement conclues ne peuvent pleinement être mises en oeuvre que si les gouvernements acceptent de passer des accords «de ciel ouvert» avec les Etats-Unis.
«L'alliance est ouverte aux compagnies qui coopèrent déjà avec Air France et Delta, mais aussi à toutes celles qui sont intéressées par ce projet», selon les deux présidents, MM. Jean-Cyril Spinetta d'Air France et Leo Mullin de Delta Airlines. Mais des interrogations subsistent sur l'avenir des accords que les deux transporteurs disposent avec d'autres compagnies.
Air France et Delta vont devoir se désengager progressivement par rapport à certaines de leurs alliances actuelles, incompatibles avec l'accord d'exclusivité qu'elles ont signé. Elles devront en même temps gérer leurs unions avec de nouvelles compagnies intéressées. Le groupe Air France va dès maintenant commencer à dénouer ses partenariats commerciaux avec l'Américain Continental Airlines, qui fait partie du concurrent Wing Alliance.

Pour ce qui est de Swissair et Sabena, la situation reste actuellement plus ou moins ambiguë. En effet, les deux compagnies viennent d'annoncer vouloir maintenir leur alliance avec Delta, alors que Swissair et sa filiale française AOM sont en compétition avec Air France dans l'Hexagone. Swissair et Sabena viennent par ailleurs de fusionner leurs activités commerciales en créant une société commune. Elles ont conclu aussi un accord avec American Airlines, grand concurrent de Delta.
Pour sa part, la compagnie aérienne néerlandaise KLM a accueilli avec fatalisme l'annonce de l'alliance de Delta et Air France. En effet, ce projet enterre définitivement toute perspective de rapprochement entre la compagnie française et l'alliance tripartite KLM-Alitalia-Northwest Airlines (Wing Alliance). Face à la constitution de ces réseaux géants, les «petites compagnies» devront à terme trouver une solution pour rester dans la course, soit se positionner sur un créneau ou s'adosser aux grands.


Le hit-parade


Merrill Lynch a estimé dans une récente étude que le partenariat entre Delta et Air France serait le plus faible des quatre constitués à ce jour. Selon les critères retenus par la firme d'investissement (densité du réseau, solidité financière, environnement réglementaire...), Star Alliance arrive en tête. Elle est suivie de près par Oneworld, puis par Wing Alliance. Delta-Air France arrive en dernière position. Le nouvel ensemble devra prioritairement trouver un partenaire en Asie. Toutes les autres alliances ont déjà signé ou sont en passe de le faire, avec des grands transporteurs en Asie et dans le Pacifique.

Nadia BELKHAYAT (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc