×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tanger-BCM: Des comptes falsifiés par un directeur d'agence

Par L'Economiste | Edition N°:1584 Le 19/08/2003 | Partager

. Le directeur serait en fuite. C'est le deuxième scandale financier, en moins de deux ans, à la même banque dans la ville du détroitUn nouveau scandale financier vient d'éclater à la BCM de Tanger. Le directeur de l'agence BCM de Bir Anzarane aurait détourné des fonds portant sur un montant non encore déterminé. Contactée par L'Economiste, la direction régionale qui a porté plainte devant le parquet le 25 juillet dernier, préfère ne pas se prononcer sur le sujet. “Un rapport d'audit est en cours d'élaboration et nous ne pouvons rien avancer actuellement”, précise Reda Filali, directeur régional de la BCM à Tanger. Selon ce dernier, le montant des sommes détournées ne peut être déterminé facilement, les irrégularités ayant touché plusieurs comptes. Mais une chose est sûre: pour certaines opérations bancaires, le directeur en fuite n'a pas respecté la procédure légale en vigueur, tient à préciser Filali. Le présumé auteur de ces irrégularités aurait ainsi débité, à l'insu de leurs détenteurs, plusieurs comptes pour boucher des trous dans la comptabilité de son agence. C'est en tout cas la thèse qu'avancent les services de la police judiciaire en charge de l'enquête. Selon cette dernière, le directeur de l'agence serait en fuite depuis près de deux mois. Une information confirmée aussi par le gardien de l'immeuble où habite l'accusé. Outre le détournement de fonds, le directeur en fuite risque d'être poursuivi pour abus de confiance. Cette affaire rappelle une autre datant de novembre 2001 à l'agence BCM de la rue de Fès. Le caissier et le directeur de l'agence avaient alors été accusés d'avoir détourné plus de 4 millions de DH. Ces derniers, avec la complicité d'un client, procédaient à des transferts d'argent de compte à compte sans l'accord des clients de la banque.De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc