×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Souss: Des ONG font leur mise à niveau

Par L'Economiste | Edition N°:2288 Le 01/06/2006 | Partager

. Une formation en management au profit de 96 cadres associatifs de la région . L’Isiam, le CNDA et la CGEM à l’origine de l’opération LE processus de mise à niveau des ONG implantées dans le Souss-Massa-Draâ continue. Plus de 96 représentants d’associations de plusieurs provinces et préfectures de la région ont bénéficié d’un programme de renforcement de leurs compétences. L’opération de formation en management réalisée par L’Isiam (Institut supérieur d’informatique appliquée et de management), le CNDA (Centre national de développement et d’alphabétisation) ainsi que la CGEM a pris fin la semaine dernière. Une cérémonie de clôture, présidée par Moulay Hafid Elalamy -candidat à la présidence de la CGEM-, a été organisée pour l’occasion. A noter que ce dernier est aussi président d’honneur du CNDA et le président fondateur est Aziz Bouslikhane. Les deux hommes déclarent avoir «été touchés par l’émotion des lauréats du programme». De fait, le certificat d’aptitude en management des associations (CAMA) délivré ce jour-là revêt un véritable changement dans leur vie. «Je n’aurai jamais imaginé tenir un jour un chèque entre les mains et pouvoir l’utiliser’’, indique, émue, une représentante d’association. . Développement durable du monde ruralDepuis 1998, les bénéficiaires comme elle des programmes de formation du CNDA sont de plus en plus nombreux. En huit ans, l’ONG a alphabétisé plus de 48.152 personnes à travers le Royaume. Parallèlement au programme d’alphabétisation, le CNDA, en collaboration avec des partenaires, a initié plusieurs activités génératrices de revenus. Tissage de tapis, production et commercialisation d’argane, d’articles de cuir brodés, de denrées agricoles, élevage de caprins etc… Bref, des actions en faveur du développement durable du monde rural. Par ailleurs, le CNDA cible l’alphabétisation de 10.000 personnes par an à travers le pays. Les promoteurs de ces programmes envisagent aussi de créer des opérations post-alphabétisation de manière à accompagner tout bénéficiaire dans la réalisation d’un projet générateur de revenu. Ils travaillent également à la mise en place de centres d’appui aux associations. Les premiers verront le jour à Agadir et Oulad Teïma. A noter que le CNDA a vu le jour en 1998 à l’initiative de l’Isiam à Agadir. Association à but non lucratif, l’entité se dénommait à ses débuts, CRDA (Centre régional d’alphabétisation) et œuvrait essentiellement dans le Souss. En raison de l’élargissement de son champ d’action qui touche aujourd’hui toutes les régions du pays, la structure est devenue un centre national depuis 2002. Financée à sa naissance par des mécènes locaux, elle travaille aujourd’hui dans le cadre d’un partenariat tripartite en synergie avec des institutions publiques et privées nationales et internationales.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]conomiste.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc