×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Sida: La lutte en quête d’un nouveau souffle

Par L'Economiste | Edition N°:2912 Le 01/12/2008 | Partager

. 20e Journée mondiale aujourd’hui. 33 millions de personnes atteintes dans le monde Alors que le monde célèbre aujourd’hui la 20e Journée du sida, la lutte contre ce fléau cherche un nouveau souffle. Les pays du Sud sont toujours en manque de traitements et la recherche s’est engagée sur de nouvelles pistes après l’échec d’un essai de vaccin. Quelque deux millions de personnes ont été tuées par le VIH sida en 2007 et 2,7 millions de nouveaux cas ont été relevés au cours de l’année écoulée, a indiqué, vendredi 28 novembre l’Onusida (programme de l’ONU destiné à coordonner l’action des différentes agences spécialisées de l’ONU pour lutter contre la pandémie de VIH/sida. Son rapport 2008, présenté vendredi dernier, précise que 33 millions de personnes vivaient avec le VIH sida en 2007. Le taux de nouvelles infections a chuté dans plusieurs pays, mais à l’échelle mondiale ces tendances favorables sont partiellement compensées par l’augmentation de nouvelles infections dans d’autres pays. D’après le rapport, l’Afrique subsaharienne abrite deux tiers (67%) de toutes les personnes vivant avec le VIH dans le monde, ajoutant qu’à l’échelle mondiale les femmes représentent la moitié de toutes les infections à VIH, un pourcentage qui reste stable depuis plusieurs années. L’Onusida estime que 370.000 enfants de moins de 15 ans ont été infectés par le VIH en 2007 et que le nombre total d’enfants vivant avec ce virus est passé de 1,6 million en 2001 à 2 millions en 2007. Près de 90% de ces enfants vivent en Afrique subsaharienne. Le rapport indique que le pourcentage d’adultes vivant avec le VIH dans le monde s’est stabilisé depuis 2000 et que dans pratiquement toutes les régions, à l’exception de l’Afrique subsaharienne, le VIH touche de manière disproportionnée notamment les consommateurs de drogues injectables. D’après les statistiques régionales fournies par le rapport, l’Afrique subsaharienne vient en tête en ce qui concerne le nombre de personnes tuées par le VIH en 2007, avec 1,5 million de morts, suivie de l’Asie du Sud et du Sud-est (340.000), de l’Amérique latine (63.000), de l’Europe orientale et l’Asie centrale (58.000), de l’Asie de l’Est (40.000), de l’Amérique du Nord (23.000) et de l’Europe occidentale et centrale (8.000). Quant au nombre de cas relevés au cours de la même année, il s’est établi comme suit: Afrique subsaharienne (22 millions), Asie du Sud et du Sud-est (4,2 millions), Amérique latine (1,7 million), Europe orientale et Asie centrale (1,5 million), Amérique du Nord (1,2 million), Asie de l’Est (740.000) et l’Europe occidentale et centrale (730.000). L’espoir de trouver un vaccin a été l’an dernier réduit à néant après l’échec total d’essais cliniques menés par Merck. La recherche est repartie en guerre cette année en suivant des pistes et des méthodes nouvelles.Jihane Kabbaj

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc