×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Société

Safi/INDH
L’accès aux soins parmi les priorités

Par L'Economiste | Edition N°:3333 Le 04/08/2010 | Partager

. 66 centres de santé, 27 pistes et routes créées. Soutien à des centaines de TPE. Une enveloppe de plus de 240 millions de DH 585, c’est le nombre de projets menés par la province de Safi entre 2005 et 2009 et dans lesquels l’Initiative pour le développement humain (INDH) a été impliquée. Des projets qui s’inscrivent soit dans le programme de la lutte contre l’exclusion sociale (116), soit dans la lutte contre la pauvreté en milieu rural (138), soit dans la lutte contre la précarité (98) ou encore dans le programme transversal. Rappelons que la plupart de ces projets sont financés dans un cadre partenarial. La part totale de l’INDH est de 241,45 millions DH sur 363,591 millions de DH, soit une contribution à hauteur de 66%. La création des centres de santé a occupé une place importante dans les programmes de l’INDH. La part réservée à ces projets représente 36% de l’aide globale. 66 projets ont été réalisés pour un investissement de 28.725.000 DH, au profit de 100.000 bénéficiaires. Concrètement, des centres sociaux ont été aménagés et équipés, des centres de santé ont été créés, des foyers féminins ont été équipés. Ensuite, le deuxième grand volet est l’accès aux infrastructures de base. 29% des projets entrent dans cette catégorie et ils ont permis le désenclavement des zones périphériques et l’amélioration des conditions de vie des populations à travers la réalisation de 27 pistes et voies bénéficiant à 54.580 personnes. Sans oublier l’assainissement des quartiers urbains, l’adduction en eau potable et l’aménagement de cinq espaces verts. Autre gros morceau: les activités génératrices de revenus (AGR). Elles représentent 13% du programme INDH. 130 AGR ont été créées, au profit d’environ 28.144 bénéficiaires. Les secteurs d’activités touchés par ce type de projets sont principalement l’agriculture, l’artisanat, l’éducation et le domaine de la pêche. Le soutien aux infrastructures sportives n’est pas en reste. Ce sont ici 66 projets qui ont été réalisés pour un investissement INDH de 16.445.000 DH, au profit de 80.720 bénéficiaires. Des interventions qui ont porté sur la construction, l’aménagement et l’équipement de maisons de jeunes, la création et l’aménagement de terrains de sport, l’octroi d’équipements sportifs au profit des associations actives dans ce domaine. Sans oublier un axe de renforcement à la scolarisation. Le programme de l’INDH est venu apporter un renfort à l’action publique. 17 maisons d’étudiants supplémentaires ont été construites, 42 établissements scolaires ont été mis à niveau, 43 classes de préscolaire ont été créées et équipées, 6 classes d’intégration scolaire ont également été créées et 3 minibus de transport scolaire ont été octroyés. De plus, la scolarité a été encouragée à travers la participation à l’opération «Cartable 2008», au profit de 3.400 enfants, ainsi que l’achat de vélos.


Bénéficiaires

AU total, ce sont 377.350 personnes qui sont visées par l’ensemble des programme de l’INDH. Au niveau de la lutte contre la précarité, les catégories prioritaires sont, pour 40% les personnes âgées sans ressources, pour 36% les femmes en situation difficile et pour 14% les personnes handicapées sans ressources. Ensuite viennent pour 4% les sans abris, pour 2% les anciens détenus sans ressources, pour 1% les enfants de la rue, pour 1% les malades mentaux sans abris et pour 1% les enfants abandonnés. Pour rappel, six communes rurales de la province de Safi sont déclarées INDH, à savoir les communes de Laamamra, Lamrasla, Jdour, Jnanebih, Raslaine, Sidi Chiker. Le comité provincial a également sélectionné les communes d’Ayir-Beddouza et Ighoud pour bénéficier des programmes, en raison de leurs taux de pauvreté élevé, leurs démographies importantes et leurs situations socio-économiques précaires.De notre correspondante, Marie-Noëlle RASSON

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc