×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Finances-Banques

    Résultats annuels : Alliances, le social toujours moteur

    Par L'Economiste | Edition N°:3512 Le 20/04/2011 | Partager
    Montée en puissance des livraisons à fin 2011
    Un chiffre d’affaires prévisionnel pour 2011 de 5,5 milliards de DH
    10 hôtels économiques programmés d’ici 2017

    «Les mesures prises pour l’encouragement du logement social sont un tournant stratégique pour notre groupe», se réjouit d’emblée, Mohamed Alami-Lazrak, PDG d’Alliances Développement Immobilier (ADI), lors de la traditionnelle présentation des résultats annuels, lundi 18 avril. D’ailleurs, le promoteur immobilier, coté en Bourse depuis 2007, a pu écouler pas moins de 20.000 logements sociaux et intermédiaires pour un chiffre d’affaires sécurisé de 5 milliards de DH et un montant d’avances déjà perçues avoisinant le milliard de DH. Mieux, Alliances est en cours de construction de plus de 20.400 unités dont 16.055 logements sociaux pour Casablanca. A ce titre, Lazrak indique que les livraisons d’un certain nombre de programme qu’il appelle «les grands chantiers» est prévu pour la fin du second semestre 2011. Il y a, ainsi, 5.600 unités dans le quartier de Hay Hassani et 4.031 logements à Sidi Moumen, sans parler du projet de Rahma qui «n’est pas intégré, contrairement aux deux autres programmes dans les comptes de 2011, mais de ceux de 2012». D’ailleurs, le top management d’Alliances, qui fonctionne désormais sous la forme d’un holding suite à la mise en place d’un nouvel organigramme dernièrement (cf. www.leconomiste.com), se projette déjà vers le futur après avoir réalisé, en 2010, 95% de ses prévisions en dépit d’un contexte difficile. ADI a donc réalisé un chiffre d’affaires de 2,6 milliards de DH (+15%) pour un résultat net de 424 millions de DH (+17%). Le groupe parvient ainsi à préserver ses marges au même niveau qu’en 2009. Par conséquent, Alliances va procéder à la distribution d’un dividende ordinaire de 8 DH par action contre 7 en 2009.
    Pour les deux prochaines années, Alliances projette une montée en puissance des livraisons des projets sociaux déjà commercialisés notamment à Casablanca pour drainer un chiffre d’affaires de 5,5 milliards de DH en 2011 et de plus de 8 milliards de DH en 2012 (+47%), pour des bénéfices nets respectifs de 1 et 1,7 milliard de DH (+70%). Cependant, Karim Belmaachi, DG du groupe, prévient que les comptes du premier semestre 2011 ne reflèteront pas ces progressions, puisque l’année 2011 pour Alliances «ne sera pas linéaire en raison du déstockage des logements sociaux qui ne devrait intervenir qu’à la fin de l’année». Et pour cause, le segment social et intermédiaire va représenter, selon le PDG, 40% du chiffre d’affaires prévisionnel de 2011 et pas moins de 58% du résultat net. Par conséquent, à fin juin, ADI ne devrait drainer qu’un chiffre d’affaires de 1,7 milliard de DH pour un résultat net de 250 millions de DH.
    A moyen terme, la société entend diversifier davantage ses sources de revenus à travers la création d’une nouvelle chaîne hôtelière. «Nous envisageons en effet de créer dix hôtels à l’horizon 2017», affirme Lazrak. Pour ce faire, le groupe, qui dispose déjà d’une assiette foncière conséquente, devra investir 150 millions de DH pour cette chaîne.

    M. A. B.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc