×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Marchés Financiers

Repères Politiques

Par L'Economiste | Edition N°:433 Le 01/02/1999 | Partager

·Grève d'une journée à Marjane
Les employés de Marjane Bouskoura ont observé une grève samedi, à l'issue de laquelle la Direction a donné son accord pour une augmentation salariale générale de 2,5% en plus d'une autre en fonction du mérite.
Notons que les salaires des employés varient entre le smig et 2.200 DH contre 2.500 à 3.000 pour les agents de maîtrise. Les délégués jugent les augmentations dérisoires compte tenu de «l'excellente» situation financière de la société. Côté compensations, une indemnité de panier de 80DH/mois et une autre de logement de 50DH/mois pour les employés et de 75 DH pour les agents de maîtrise ont été accordées. Cependant, les deux parties n'ont pas pu se mettre d'accord sur l'aménagement des horaires de travail des caissières, une revendication qui date de 1997. Les négociations avec la Direction devront donc reprendre à l'occasion de la prochaine réunion mensuelle.

·Le mandat de la Minurso prorogé
Dans l'attente des recommandations de M. Annan, le Conseil de Sécurité a prolongé jusqu'au 11 février le mandat de la Minurso, qui venait à échéance hier. Dans son rapport au Conseil de Sécurité, M. Annan indique que l'ONU et le Maroc sont engagés dans des «discussions détaillées» sur un compromis visant à permettre en décembre l'organisation du référendum d'autodétermination. Il s'est réjoui par ailleurs que le Maroc ait décidé de formaliser le statut du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) dans le territoire et de signer l'accord sur le statut des forces de l'ONU.

·ONU-Irak: Trois commissions créées
Un mois après s'être déchiré sur les frappes contre l'Irak, le Conseil de Sécurité de l'ONU a retrouvé samedi un consensus pour procéder à une évaluation du désarmement de l'Irak. Les quinze se sont mis d'accord pour mettre en place trois commissions destinées à évaluer l'ensemble des relations entre l'Irak et l'ONU sur le désarmement, la situation humanitaire et la question des prisonniers de guerre koweitiens. Elles seront présidées par M. Amorim et devront rendre leurs conclusions avant le 15 avril. Mais l'Irak vient de les récuser. A Bagdad, un porte-parole militaire a annoncé hier que des avions alliés ont tiré et largué samedi 17 missiles et bombes sur des sites de la défense anti-aérienne dans le Nord de l'Irak.

·UNIFEM: Un nouveau poste pour le Maroc
Le Maroc vient d'être choisi par l'UNIFEM (Nations Unies pour les Femmes) pour abriter un nouveau poste de conseil dans le domaine de l'intégration de la femme au développement.
La mission de la personne nommée sera de couvrir les pays du Maghreb en la matière, d'appuyer techniquement le représentant-résident coordonnateur du Système des Nations Unies au Maroc dans la mise en oeuvre de la plate-forme de Beijing (Quatrième Conférence des Nations Unies pour les Femmes) et de coordonner les actions au profit des départements gouvernementaux s'occupant de la condition féminine.

·Otan-Kosovo: Attaque en cas d'échec politique
Le secrétaire général de l'OTAN, Javier Solana, a affirmé samedi qu'il prendrait la décision d'attaquer en Yougoslavie si les demandes de la communauté internationale pour le Kosovo, en particulier du Groupe de contact, ne sont pas satisfaites. Il a mis en garde les indépendantistes albanais s'ils ne respectent pas les exigences de la communauté internationale pour un cessez-le-feu immédiat et une solution négociée.

·Japon: Distribution de bons d'achat
Les pouvoirs publics japonais ont commencé vendredi la distribution de bons d'achat aux personnes âgées, aux invalides et aux familles avec enfants de moins de 15 ans, dans l'espoir de relancer la consommation.
Un quart de la population nippone, soit 35 millions de personnes, recevra cette allocation d'ici fin mars. Le gouvernement japonais espère ainsi ajouter 0,1% à la croissance en 1999.
Le coût de l'opération s'élève à 770 milliards de Yen (5,8 milliards d'Euros, soit 59 milliards de DH). La paternité de cette mesure revient au parti bouddhiste Komei, la deuxième formation de l'opposition non communiste.

·Association anti-Davos

Les membres de l'ATTAC (Association pour une taxation des Transactions financières pour l'Aide aux Citoyens), fondée en 1998 par le journal français Le Monde Diplomatique, contestent le principe
du forum et réclament sa dissolution. D'après M. Riccardo Petrella, un de ses membres, «les règles de Davos procèdent de la logique de guerre: quelle entreprise tuera l'autre».

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc