×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:253 Le 07/11/1996 | Partager



    · L'UC orpheline de Bouâbid

    Me Maâti Bouâbid, fondateur du parti de l'Union Constitutionnelle et chef de file du Wifak, vient de décéder à l'âge de 76 ans après une série d'attaques cardiaques. Ancien Premier ministre et ancien ministre de la Justice, Maître Bouâbid a créé l'UC au lendemain de son départ de la primature. Depuis, le parti a été montré du doigt et accusé d'être un organe de l'Administration. Qu'à cela ne tienne, l'UC est le parti le plus représenté au Parlement. Le défunt n'ayant pas, de son vivant, désigné un dauphin qui puisse faire l'unanimité, laisse derrière lui un parti en proie à de sévères luttes pour le leadership et il ne s'agit pas d'une mince affaire. Du remplaçant de Me Bouabid dépendra l'avenir du parti.

    · L'ONEP soutient la Palestine
    LES tensions palestiniennes à Ghaza ne semblent pas décourager la coopération des agents marocains de l'ONEP. En effet, l'Office assure dans le cadre de la coopération avec l'organisme palestinien chargé de l'eau et de l'assainissement, la formation sur place à Ghaza du personnel. Cette action est menée également en partenariat avec l'organisme de coopération allemande "Carl Duisberg Gesellschaft".

    · Des ambassadeurs-maison
    Une vingtaine d'ambassadeurs viennent d'être nommés dans différents pays d'Afrique, d'Europe de l'Est, d'Amérique du Sud notamment. Pour la première fois, la majorité des nommés sont issus du Ministère des Affaires étrangères. Ce qui témoigne d'une culture de la diplomatie récemment mise en place au sein du Ministère. Autre nouveauté: il s'agit essentiellement de jeunes diplomates. La liste des nommés avait suscité pas mal de commentaires avant qu'elle ne soit définitivement arrêtée.

    · Un VETMA pour convaincre
    VETMA, le salon le plus en vue du secteur Textile-Habillement, a été inauguré mardi 5 novembre à l'espace Toro à Casablanca. Les exposants auront trois jours (jusqu'au 7 novembre) pour convaincre les visiteurs étrangers à la recherche de nouvelles relations d'affaires. C'est d'ailleurs l'objectif principal du VETMA dont deux éditions sont organisées chaque année en Europe. Toutes les activités du secteur sont présentes, avec une nette domination pour les entreprises de confection qui proposent toutes les gammes de vêtements. Le secteur, après avoir résolu la presque totalité de ses problèmes, peut enfin se concentrer sur l'action promotionnelle.

    · La fin d'un Empereur
    Le "frère" de Valérie Giscard D'Estaing s'est éteint dimanche 3 octobre à l'âge de 75 ans. L'ancien chef d'Etat de Centrafrique s'est rendu célèbre entre autres par l'affaire des diamants et le massacre des enfants de Bangui. Après s'être nommé lui-même président à vie de la République Centrafricaine, il se proclame Empereur en décembre 1977. Il termine son parcours politique en exil en Côte-d'Ivoire puis en France sous l'ère de Mitterrand. Bokassa finit par retourner à Bangui où il est incarcéré.

    · Le cinéma perd un maître
    Le nom de Marcel Carné reste étroitement associé à celui de Jacques Prévert qui a été son scénariste-dialoguiste pendant la période de gloire. Ils ont tous deux incarné le courant "du réalisme poétique". Les classiques de Carné comme "Hôtel du Nord", "Le jour se lève" (1939), "Quai des brumes" (1938), "Les enfants du Paradis" continuent d'animer les soirées ciné-clubs et de marquer la mémoire des cinéphiles. Ils ont immortalisé des couples aussi célèbres que Louis Jouvet-Arletty et Jean Gabin-Michèle Morgan.

    · L'Amérique et la Russie tenues en haleine
    Alors que la Russie est pendue au chevet de Boris Eltsine, l'Amérique élit son président. L'opération du président russe s'est bien déroulée et les médecins se disent satisfaits. Cependant, Eltsine n'est pas prêt de reprendre les rênes du pouvoir avant trois mois. Convalescence oblige.
    Clinton, lui, était donné gagnant durant toute la campagne électorale. (Voir en 253O12).

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc