×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Proche-Orient
Les colons refusent l'évacuation

Par L'Economiste | Edition N°:1707 Le 18/02/2004 | Partager

. Ils arrachent plus de crédits pour la colonisation LES colons ont infligé hier mardi un double camouflet au Premier ministre Ariel Sharon et à son plan de séparation unilatérale d'avec les Palestiniens en arrachant des crédits supplémentaires et en annonçant qu'ils veulent faire promulguer une loi interdisant à l'armée de les évacuer. Ce plan prévoit notamment l'évacuation de 17 implantations de la bande de Gaza et de plusieurs autres isolées en Cisjordanie. Par huit voix contre sept, la Commission des Finances du Parlement a octroyé lundi soir une rallonge de près de 20 millions de dollars à la colonisation dans les territoires occupés. Ce budget, prélevé sur les réserves du ministère de l'Habitat initialement affectées aux sans-logis, sera en fait surtout consacré à la protection des maisons juives dans le secteur oriental arabe annexé de Jérusalem, où Sharon lui-même en possède une, ainsi qu'à la construction d'édifices publics dans diverses implantations en Cisjordanie. Selon les commentateurs politiques, le Parti national religieux (PNR), émanation politique des colons, a ainsi forcé la main à Sharon et s'est, en échange, abstenu d'appuyer trois motions de censure du gouvernement repoussées lundi soir. Le ministre israélien de l'Habitat, Effi Eytam, du PNR, a de son côté indiqué au journal Maariv qu'il entendait faire promulguer une loi interdisant à l'armée d'évacuer des colons ou de démanteler leurs demeures. Il a souligné “qu'aujourd'hui, près de 40% des jeunes commandants de l'armée, à partir du grade de lieutenant-colonel, portent la kippa” des juifs religieux. Craignant un bain de sang fratricide, il a expliqué qu'”il est préférable de désamorcer cette bombe avant qu'elle n'explose”. Sharon doit présenter jeudi à Jérusalem la nouvelle mouture de ce plan à trois émissaires des Etats-Unis, dont le secrétaire d'Etat adjoint chargé du Proche-Orient, William-Burns, avant sa visite à la Maison Blanche prévue en mars. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc