×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    Pharmacie: Roche va réduire ses effectifs mondiaux

    Par L'Economiste | Edition N°:152 Le 03/11/1994 | Partager

    La division pharmaceutique du groupe helvétique Roche va réduire ses effectifs mondiaux de 5.000 personnes. Ce dégraissage correspond à une réduction de 7 ,5 % de l'emploi global du groupe après l'intégration du laboratoire américain Syntex.

    Il touchera en grande partie les Etats-Unis et concernera aussi bien les services commerciaux que la production, la recherche et le développement, indique la presse française.

    Pour financer cette restructuration, Roche entend constituer une provision de 230 millions de Francs suisses (IFS=6,95DH) qui sera inscrite dans ses comptes de 1994. n'est précisé que, en dépit de cette provision, le bénéfice net annuel devrait progresser.

    Le groupe suisse, qui réalise depuis de nombreuses années d'importants bénéfices, n'avait jusqu'alors pas estimé utile de tailler dans ses effectifs. C'est en fait le rachat de Syntex, qui devait être finalisé le 28 octobre dernier par les actionnaires de la firme américaine, qui l'y a contraint.

    Syntex ne devrait pas être immédiatement profitable à Roche cette année. Le laboratoire américain n'ayant pas su préparer le remplacement progressif de son principal médicament, le Naprosyn, actuellement en déclin.

    Néanmoins, pour rentabiliser son investissement, Roche a décidé de partir à la recherche "de sources éventuelles de duplication", selon un communiqué cité par Les Echos. Il est précisé que cette décision est jugée d'autant plus nécessaire que les mesures de maîtrise des dépenses de santé mises en oeuvre dans quasiment tous les pays développés pèsent de plus en plus sur les comptes du chimiste suisse.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc