×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Masse monétaire en septembre 1994 : L'endettement du Trésor s'amplifie

    Par L'Economiste | Edition N°:155 Le 24/11/1994 | Partager

    La progression des crédits à l'économie se poursuit. Sur neuf mois, elle a culminé en septembre. Le taux le plus fort relevé précédemment remonte à avril.

    La masse monétaire a totalisé 172,3 milliards de DH en septembre 1994, selon les chiffres provisoires de Bank Al-Maghrib. En variation annuelle, elle marque une hausse de l'ordre de 14% contre 13,8% en août, où elle s'élevait également à près de 172,3 milliards (précisément 172,28 milliards). Comme pour les mois précédents, la hausse enregistrée en septembre résulte de l'effet conjugué des avoirs extérieurs, des créances nettes sur le Trésor et des crédits à l'économie.

    Avec 40,1 milliards de DH, les avoirs extérieurs nets ont progressé de 12% par rapport au même mois de 1993. Comparée à août 1994, cette variation s'avère moins importante du fait que les avoirs extérieurs en or avaient été réévalués en septembre 1993, d'où une stagnation en variation annuelle. L'augmentation des avoirs extérieurs découle donc des avoirs en devises (+15,4% à près de 36,4 milliards) et des engagements extérieurs des banques de dépôts (+65,8% à 5,9 milliards environ).

    Pour leur part, les créances nettes sur le Trésor se sont accrues de 19,6% pour atteindre un peu plus de 68 milliards. Cet accroissement est en grande partie imputable au portefeuille d'effets publics du système bancaire. D'un montant de 47,7 milliards, ce qui correspond à 70,2% du total des créances nettes du Trésor, ce portefeuille a gagné en effet 18,5 points par rapport à septembre 1993. Les créances des entreprises et des particuliers (c'est-à-dire les contreparties des dépôts auprès des Chèques Postaux et du Trésor) ont également tiré vers le haut l'endettement du Trésor. Ces créances ont été multipliées par 34,5 pour s'établir à 9,4 milliards de DH environ.

    Les crédits à l'économie (non comprises les créances nées sur l'étranger incluses dans les avoirs extérieurs) sont en hausse de 9,9% à 75,8 milliards. A comparer avec les dépôts à vue et à terme qui ont augmenté de 16 et 14,7% respectivement à 86,4 et 45 milliards de DH.

    En neuf mois, les crédits à l'économie auront enregistré leur plus forte progression en septembre (+9,9%) suivi d'avril (+9,5%) puis d'août (+9,4%). Le taux le plus faible a été relevé en mai (6,2%). Les autres mois, il a oscillé entre 6,7% pour janvier et 8,8% pour février.

    Alors que les crédits financés par la Banque centrale ont accusé un léger recul de 0,8% à 8,1 milliards suite à la baisse des mobilisations des banques sur effets Maroc, ceux distribués par les banques de dépôts ont affiché un accroissement de 12,5% à 75,9 milliards environ. Ce montant représente 89,3% du total des concours à l'économie. Ont participé à cette hausse les crédits à court terme pour 11,8% (50,3 milliards), à moyen terme pour 12,7% (13,2 milliards) et à long terme pour 21,1% (4,2 milliards). Les crédits à l'exportation (créances nées sur l'étranger et crédits de préfinancement) se sont contractés de 5,7% atteignant ainsi 4,6 milliards de DH. Cet écart provient toujours des crédits de préfinancement à l'exportation étant donné que les créances nées sur l'étranger nourries par les banques commerciales sont passées de 2,5 à 3,2 milliards d'une année à l'autre. L'augmentation des crédits s'est par ailleurs accompagnée d'une hausse de 38% des créances en souffrance (créances pré-douteuses, douteuses et compromises) qui pèsent 7 milliards de DH.

    Hakima EL MARIKY

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc