×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Maroc-Algérie: Priorité à la sécurité

Par L'Economiste | Edition N°:1817 Le 22/07/2004 | Partager

. Une commission mixte se réunira à la fin de l’année. Coopération dans la lutte contre le criquetC’est hier que le ministre de l’Intérieur Mostafa Sahel a achevé sa visite en Algérie. Au terme de ses rencontres, le ministre marocain et son homologue algérien Noureddine Yazid Zerhouni ont convenu de réunir un groupe de travail mixte ad hoc, chargé de la question de la sécurité, au cours du 4e trimestre de cette année. Et ce, conformément aux directives de SM le Roi Mohammed VI et du président Abdelaziz Bouteflika. Cette visite de Sahel aura permis de mettre en place les mécanismes de coordination efficace en matière de sécurité et notamment la lutte contre le terrorisme, l’immigration illégale et toutes formes de trafics illicites. C’est donc sur un renforcement de la sécurité entre les deux pays que les travaux des deux parties se sont focalisées. Ainsi, le ministre algérien de l’Intérieur a déclaré que cette rencontre «s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’un mécanisme commun dans le domaine sécuritaire au sens le plus large. Ce mécanisme vise à lutter contre le terrorisme, l’immigration clandestine, la contrebande et le trafic de drogue». Selon lui, «nous sommes en train d’assainir les relations pour jeter les bases de rencontre avec le Maroc en vue de parvenir à une gestion normale des relations avec nos frères et, par la suite, trouver une solution aux problèmes en suspens et à la question de réouverture des frontières. Quant à d’autres questions, elles peuvent être résolues soit au niveau des ministres, soit à travers un sommet». Aussi, et d’après le communiqué final de la visite, les deux ministres vont insuffler une nouvelle dynamique à la coopération en matière des collectivités locales. Cette dynamique se fera à travers l’encouragement des initiatives susceptibles de promouvoir le développement local. La lutte anti-acridienne fait aussi partie des préoccupations des ministres de l’Intérieur. Ils «se sont, par ailleurs, félicités des discussions engagées dans le cadre de la coopération consulaire et sociale et particulièrement à l’occasion de la réunion de la commission mixte consulaire, qui s’est tenue à Rabat les 21 et 22 juin 2004». Les deux ministres ont également exprimé «la volonté des deux pays à œuvrer dans le sens de l’édification d’un Maghreb arabe uni, qui répond aux aspirations de nos deux peuples et qui contribue au développement de nos nations». Mostafa Sahel avait participé dans la matinée, aux côtés de son homologue algérien, à la cérémonie de sortie de trois promotions d’officiers de police, organisée au siège de l’Ecole supérieure de police à Alger.H. B. avec MAP

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc