×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Maghripac : Les sociétés de services constituent 90% des abonnés

    Par L'Economiste | Edition N°:155 Le 24/11/1994 | Partager

    Trois ans après sa mise en place par l'ONPT, Maghripac, le réseau national spécialisé dans la transmission de données, se font ouvrir progressivement les portes de l'entreprise. La demande a fortement progressé entre 1992 et 1993. Le système est utilisé en grande partie par les entreprises de services.

    La transmission à distance de données informatiques prend de plus en plus de l'importance pour l'entreprise, notamment en raison des gains de productivité qu'elle procure. Cette évolution est rendue possible grâce à l'élargissement des services spécialisés offerts par les télécommunications. L'envoi de données informatiques à distance se fait sous forme d'impulsions électroniques par le biais de lignes spécialisées ou par des réseaux de télécommunications plus avancés formés de noeuds de commutation et de circuits de transmissions.

    L'ONPT (Office National des Postes et Télécommunications) a élargi ses services dans ce sens en lançant, en 1991, un réseau public de transmission de données, Maghripac. Ce service permet à l'utilisateur d'accéder à des réseaux de données, de réaliser des opérations complexes et de recevoir en temps réel des informations en exclusivité.

    Du point de vue technique, Maghripac présente plusieurs "aspects novateurs", indique M. Lhor, directeur informatique à l'ONPT(1). n précise que "l'offre repose sur une nouvelle technique de commutation, commutation par paquets, qui accroît le rendement des artères de transmission". En pratique, il peut être adopté, au niveau du noeud de données, la technique de commutation par paquets, par message ou par circuit. Le principe de la commutation par paquets repose sur le fait que les séquences de données envoyées d'un terminal ou d'un ordinateur sont décomposées en tronçons appelés paquets. Chaque tronçon est transmis avec des informations d'adressage qui l'identifient et favorisent son transfert à travers le réseau de transmission de données. Le réseau Maghripac est donc organisé autour de noeuds de commutation par paquets situés dans les principales villes du pays. Des concentrateurs installés à distance sont connectés à ces noeuds de manière à satisfaire les autres localités.

    Outre la transmission par paquets, Maghripac utilise la notion de circuit virtuel qui permet la transmission de données avec une très grande fiabilité grâce à la possibilité de corrections des erreurs. Maghripac rend possible un élargissement de la gamme des services offerts. Peuvent être envisagés: les échanges simultanés de données, la conservation des paquets de données, l'interconnexion de réseaux différents et les communications simultanées.

    Maghripac est conforme aux normes internationales CCITT et peut s'adapter facilement aux innovations technologiques.

    Sa configuration est fortement maillée et met l'accent sur la sécurité grâce au raccordement de chaque centre à au moins deux autres commutateurs, note M. Lhor.

    A Du point de vue spécifique de l'offre, il est souligné que les services de base (circuit virtuel commuté ou permanent, accès variés, accès directs et indirects) sont relayés par des services complémentaires: groupe fermé d'abonnés, taxation à l'arrivée, réacheminement d'appels et voie logique. L'accès indirect au réseau Maghripac à partir du commuté téléphonique (300 à 1.200 bits/s) et du commuté télex (50 bits/ s) se fait selon deux modes de transmission: le mode Synchrome et le mode Asynchrone.

    Le premier qualifie les trames temporelles ou les signaux de telle sorte que leurs instants significatifs homologues apparaissent à la même cadence. Quant au second, il qualifie les messages transmis sans synchronisation entre les extrémités. Ces messages sont identifiés par un début et une fin comme pour le télex.

    La tarification du service Maghripac est indépendante de la distance. Elle comprend les frais d'accès au réseau (mise en service et abonnement), la facturation en fonction du volume de données échangées, de la durée des communications ainsi que du mode d'accès, entre autres l'accès au réseau national.

    S'ajoute à cela la tarification du télex et des services particuliers, notamment la modification de débit, le réacheminement du débit ou d'appels et le recours à une voie logique.

    Au terme de l'année 93, I'ONPT a ouvert 600 accès dont 90% en direct. Le nombre d'abonnés a progressé de plus de 200% par rapport à 1992. Les Administrations représentent 19% du parc des installations. Globalement, les sociétés de services figurent en tête de liste avec 90% des abonnements alors que les industries ne font que 5%. Le secteur financier représente 17% des abonnés privés.

    AD.N.

    (1) Communication faite le 21 septembre, lors de la journée des télécommunications organisée dans le cadre du SISTEP 94.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc