×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    L'OMC félicite les signataires

    Par L'Economiste | Edition N°:271 Le 13/03/1997 | Partager

    Soixante-neuf gouvernements ont pris des engagements multilatéraux concernant un marché dont la valeur dépasse largement 500 milliards de Dollars par an et ces pays représentent plus de 90% des recettes tirées des télécommunications au niveau mondial.
    M. Renato Ruggerio, directeur général de l'OMC, a félicité les gouvernements membres pour la détermination et la perspicacité dont ils avaient fait preuve en menant à bien les négociations sur les services de télécommunication de base.
    «Je tiens à féliciter les gouvernements pour la détermination et la perspicacité dont ils ont fait preuve en menant à bien cette négociation. Les décisions n'ont pas toutes été faciles à prendre. Mais, finalement les gouvernements membres ont fait confiance au processus de l'OMC et celle-ci a tenu ses promesses.

    Cet accord favorise la libéralisation et renforce la certitude, le sécurité et la prévisibilité en établissant un ensemble bien défini de règles. Cela est particulièrement utile à un moment où la croissance rapide et le progrès technologique modifient la physionomie de l'industrie des télécommunications.
    L'accord intervenu sur les télécommunications contribuera à abaisser les coûts pour le consommateur et les réductions de prix seront très importantes. C'est une bonne nouvelle pour les entreprises qui globalement dépensent plus pour les services de télécommunications que pour le pétrole. C'est aussi une bonne nouvelle pour les familles qui dans le monde d'aujourd'hui sont souvent éparpillées. Il est difficile d'être précis dans ce domaine, mais la libéralisation des télécommunications pourrait représenter un gain de revenu global d'environ 1.000 milliards de Dollars au cours des dix prochaines années. Cela équivaut à environ 4% du PIB mondial aux prix actuels.

    Une concurrence accrue sur le marché des télécommunications offre beaucoup d'autres avantages: les personnes et les nations peuvent communiquer plus facilement et mieux se comprendre; les consommateurs bénéficient d'un choix plus large et d'une meilleure qualité; la modernisation et l'investissement sont renforcés dans le monde entier et de nouveaux emplois sont créés.
    C'est en raison de ces avantages que tant de gouvernements ont uni leurs efforts pour faire de cette négociation un succès. Nous avons vu des pays très différents, à des niveaux de développement très différents, se lancer dans cette entreprise, assis à la même table et poursuivant les mêmes objectifs.
    L'aspect peut-être le plus important, si l'on se place dans une perspective à long terme, est que cet accord va bien au-delà du commerce et de l'économie. Il facilite l'accès à la connaissance.
    Il donne aux nations, grandes et petites, riches et pauvres, une meilleure chance de se préparer aux défis du XXIème siècle. L'information et la connaissance sont après tout la matière première de la croissance et du développement dans notre monde interdépendant.»

    (OMC)

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc