×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Enquête

L'OFPPT se recentre sur son métier de formateur

· Il laisse l'emploi à la future agence

Par L'Economiste | Edition N°:444 Le 16/02/1999 | Partager

L'OFPPT a élaboré une stratégie de développement qui sera soumise, en mars prochain, à son Conseil d'Administration. Au total, cinq axes sont privilégiés. L'Office abandonne la promotion de l'emploi au profit de la future Agence d'intermédiation. Il concentre son action sur la formation.


C'est un nouveau tournant que négocie l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT). Celui-ci a élaboré un projet de développement. Rendez-vous est pris pour le prochain Conseil d'Administration de l'Office prévu en mars prochain.
Avec le programme Action-Emploi géré depuis plus d'une année, l'OFPPT a montré sa capacité à travailler sur la base de la contractualisation des projets. Il a réussi ce premier examen de passage. Aujourd'hui, il veut étendre ce système à l'ensemble de ses activités.
Le plan de développement s'articule autour de cinq principaux axes. Ainsi, en léguant le programme Action-Emploi et la Direction de la Promotion de l'Emploi à la future Agence d'intermédiation, l'Office souhaite opérer un recentrage sur son métier de base qu'est la formation. Face à l'émergence de nouvelles exigences du marché, l'Office concentre son action sur de nouveaux profils qualifiés de porteurs de valeur ajoutée. Des formations dans les domaines des techniques de l'information, de l'audiovisuel ou encore de l'agro-alimentaire prennent le pas sur celles jusqu'alors dispensées pour des métiers aujourd'hui en perte de vitesse. La mise à niveau de l'ensemble du dispositif de la formation constituera par conséquent le deuxième axe de ce projet de développement.

L'Office se fixe comme troisième objectif d'élargir ses services, particulièrement au profit des PME/PMI, notamment en ce qui concerne le programme des contrats spéciaux de formation (CSF). "Ces derniers profitent jusqu'à aujourd'hui principalement aux grandes entreprises", précise le directeur général de l'Office. Souvent, les petites structures se heurtent à des problèmes de compétences humaines pour l'élaboration de leurs plans de formation et le respect des conditions techniques des CSF.
Les deux derniers volets de cette stratégie de développement portent sur le programme de la promotion de l'emploi et la réorganisation globale de l'Office. A cet effet, l'OFPPT avait fait l'objet d'un audit d'organisation confié au cabinet Bossard.


Remaniement des contrats spéciaux de formation


L'équipe de M. Mounir Chraïbi vient de proposer un projet de remaniement des contrats spéciaux de formation. Plusieurs pistes ont été étudiées. Il s'agit, outre le relèvement du seuil du crédit à 300.000 DH (système qui fonctionne déjà), d'instituer le système du tiers-payant. Les bénéficiaires ne devront s'acquitter que de la différence de ce qui sera remboursé. Les établissements de formation pourront ainsi récupérer le coût des prestations directement par les contrats spéciaux de formation.
La deuxième piste consiste à faire bénéficier les salariés des actions de formation individuelles sans passage obligatoire par l'entreprise. Reste qu'une technique, non réglementaire toutefois, est largement pratiquée par les salariés: leur employeur propose leur dossier pour remboursement, bien que la formation soit à l'initiative de l'employé et entièrement payé par lui. Il s'agit en fait de formaliser cette action.
Troisième piste à l'étude: Les reconversions industrielles. L'idée est que les salariés, dont les entreprises changent d'activité ou ferment, puissent apprendre d'autres métiers. Ce type de formation pourra ainsi être pris en charge dans le cadre des contrats spéciaux de formation.

Malika EL JOUHARI & Aniss MAGHRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc