×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:2216 Le 17/02/2006 | Partager

. Meziane Belfkih à la tête du Conseil supérieur de l’enseignementLe Souverain vient de charger son conseiller, Abdelaziz Meziane Belfkih, de la mise en place du Conseil supérieur de l’enseignement. Et en qualité de président délégué de cette instance, de procéder, en concertation avec les différentes composantes concernées, aux démarches nécessaires à l’installation et au bon fonctionnement du Conseil dans les meilleurs délais possibles, selon un communiqué du Cabinet royal.Le Souverain a ordonné la publication au Bulletin Officiel du dahir portant réorganisation du Conseil supérieur de l’enseignement, lequel dahir a été préparé en concertation avec les autorités concernées.Ce conseil, présidé par Sa Majesté le Roi tel que prévu par l’article 32 de la Constitution, sera composé de 112 personnalités alliant représentativité et expertise et comprenant les autorités gouvernementales et administratives concernées, des représentants des deux Chambres du Parlement, des syndicats et des opérateurs économiques et de la société civile, ainsi que des représentants des diverses composantes du système éducatif national et des étudiants. L’instance donne avis sur toute question en relation avec le système national de l’éducation et de formation qui lui est soumise par Sa Majesté le Roi. Il donne également avis sur les stratégies et les programmes de réforme éducative dont il est saisi par le gouvernement. Il est signalé que parmi les différents organes du Conseil est prévue la création de l’Instance nationale d’évaluation du système éducatif. Celle-ci a compétence en matière d’évaluation globale, thématique ou sectorielle des performances du système d’éducation et de formation.. Conseil de gouvernement Le conseil de gouvernement s’est réuni jeudi 16 février à Rabat. A l’ordre du jour, l’exposé du ministre délégué chargé du Logement et de l’Urbanisme, sur «le bilan des grands chantiers de l’habitat et de l’urbanisme et les résultats de l’année 2005». Le Conseil a également examiné deux projets de décret, le premier relatif aux eaux à usage alimentaire et le second porte sur la création de l’instance centrale de prévention de la corruption. Il s’est aussi penché sur un projet de loi portant sur le développement durable des zones de culture de palmiers et la protection des palmiers-dattiers de la race «Phoenix Dactyliféra». . Téléphone fixe: Changement de numérotation le 24 mars à 23hComme nous l’annoncions dans une précédente édition, le nombre de zones de numérotation pour la téléphonie fixe sera réduit à deux au lieu de quatre. Le changement prendra effet vendredi 24 mars à partir de 23h GMT. Ainsi, pour le Nord, l’indicatif est le 03 et le Sud, 02.. La baisse des taux longs inquiète le TrésorLe Trésor a tiré la sonnette d’alarme concernant la «détente significative des taux longs», lors d’une réunion tenue mercredi 15 février avec les plus importants investisseurs en valeurs du Trésor de la place (IVT). Il souhaite que cette baisse soit «progressive et modérée» pour absorber la surliquidité du marché monétaire. Le Trésor s’est d’ailleurs abstenu d’adjuger des bons à maturité 15 ans pour limiter les spéculations sur le marché obligataire. Une hausse «de quelques points de base» du taux des bons à 52 semaines est, par ailleurs, envisagée. Les investisseurs ont souligné, pour leur part, le manque de «papier long» sur le marché secondaire en dépit de la forte demande des opérateurs. Ils affichent toutefois leur satisfaction par rapport à l’émission future des bons à 30 ans sur une base mensuelle. . Dette intérieure: 11 milliards en 2 moisDepuis le début de l’année, le Trésor a levé 11 milliards de DH sur le marché monétaire. Ce montant est jugé normal, dû notamment au remboursement des arriérés des pétroliers et à la tombée de la dette extérieure.. Bourse : +0,38% pour le MasiNouvelle hausse hier en Bourse après la grosse correction du lundi 13 février. Le Masi a clôturé mercredi 16 sur une hausse de 0,38% à 6.985,4 points et le Madex 0,75% à 5568,4 points. Crédit du Maroc a été réservée à la baisse. La séance a drainé un volume de 398 millions de DH réalisé en totalité sur le marché central. La plus forte hausse est signée Agma Lahlou Tazi qui a pris 6% à 3392 DH. Tandis que la plus forte baisse est essuyée par Ciment du Maroc qui cède 4,9% à 1.612 DH. . Le syndicat des pharmaciens sans président Le président de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens, Kamal Belhaj Soulami, a quitté son poste. Contacté par L’Economiste, l’intéressé est resté injoignable. Les raisons de son départ demeurent donc inconnues. Réuni récemment, le bureau de la fédération a désigné Ahmed Abouabdillah, un de ses quatre vice-présidents, pour assurer l’intérim. Une assemblée générale élective a par la même occasion été fixée pour le mois de juin prochain. . Energie/prospection: Les US à Moulay Bousselham Un premier forage pourrait être entamé dès le 3e trimestre de 2006 par la société américaine «Heyco» sur les permis d’exploration de Moulay Bousselham et de Maamora, a fait savoir la compagnie canadienne «Stratic Energy». Celle-ci estime le coût du forage à 1,3 million de dollars. . ALE Maroc-USA: Deux nouvelles positions tarifairesA la demande du ministère de l’Agriculture, l’administration des Douanes et Impôts indirects vient d’introduire deux nouvelles positions tarifaires dans la circulaire d’application de l’accord de libre-échange avec les Etats-Unis. Ces deux dispositions concernent les grains de maïs mondés (numéro SH: 1104230010) et les grains de maïs perlés (n° SH: 1104230020).. Chauffe-eau non conformes: Poursuites judiciairesLes incidents dus à l’utilisation des chauffe-eau à gaz ne sont pas liés à des problèmes de non-conformité aux normes, indique un communiqué du ministère de l’Industrie en réaction aux articles parus dans la presse. 115 incidents ont été signalés à cause de ces appareils. Ils ont causé la mort de 25 personnes, exclusivement par asphyxie, souligne le communiqué.. Think tank sur la vision économique de CasablancaLe Centre régional d’investissement de Casablanca (CRI) a abrité le 16 février un atelier sur la vision stratégique et économique du Grand Casablanca. Ont assisté à cette rencontre notamment le wali du Grand Casablanca, Mohammed Kabbaj, le gouverneur au secrétariat général de la wilaya, Mohamed Jamaï, le directeur du CRI, Hamid Belafdil ainsi que Meriem Bensalah du groupe Holmarcom, Ghita Lahlou de la CNIA, Mohamed Benchaâboune de l’ANRT ou encore Larbi Bellaha de la Régie des Tabacs.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc